emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Les ventes et l’industrie automobiles au point mort

 | par Christine CATHIARD

Les ventes et l’industrie automobiles au point mort
L’automobile, ce sont 400 000 emplois dans l’industrie et 500 000 dans les services.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

C’est la pire crise de son histoire que vit au niveau français, et même mondial, l’industrie et la vente automobiles. Ces filières représentent 900 000 emplois et ont connu des baisses des ventes jusque 90%.

Moins 90%. C’est la chute des ventes chez Fiat Chrysler au mois d’avril 2020. Moins 72% au moins de mars. L’hécatombe. En  pleine crise du coronavirus, acheter une voiture n’est pas une priorité, on économise, on pense à bien autre chose et les surfaces de vente ont été, de plus, fermées  et les potentiels acheteurs, confinés.
 
Selon Luc Chatel, aujourd’hui président de PFA (Plateforme Automobile) et lui-même ancien ministre de l’Industrie, donne des chiffres qui font froid dans le dos : 
  • Moins 88% de ventes en avril
  • Moins 72% de ventes en mars

Une reprise « lente et molle »

« Cela signifie -50% sur quatre mois cumulés explique-t-il au micro de RMC ».  Alors quid de la rapidité de la reprise dès la réouverture des points de vente ? « Elle sera lente et molle, prévient-il, avec des difficultés terribles. On rouvre les points de vente avec des protocoles sanitaires sur des surfaces de 300 ou 400 m2, où la distanciation peut être tenue ».

Vendre pour refaire démarrer l’industrie

« On peut rouvrir car il faut que le stock soit écoulé, et il faut vendre  les voitures pour faire redémarrer l’industrie. Nous travaillons  à un plan de relance  avec le gouvernement. Mais 1 300 000 Français sont au chômage partiel…aussi  l’achat d’une voiture peut être lié à un encouragement. Nous travaillons sur des principes incitatifs. »

Inciter les Français à acheter des voitures propres

L’automobile, ce sont 400 000 emplois dans l’industrie et 500 000 dans les services. Un secteur qui selon Luc Chatel était « en pleine mutation avant la crise ». Le président de PFA note « D’immenses parties du territoire français où il  n’y pas d’alternative  à l’automobile, zones  rurales, zones de montagne. »

Une industrie où le client  décide

L’industrie automobile était avant la crise  en pleine mutation avec 40% d’émission de CO2 en moins. Le gouvernement et PFA  tablent aujourd’hui donc sur l’incitation  à racheter un véhicule « propre » « avec des dispositifs qui stimulent les Français  à aller vers les véhicules propres. Mais une  fois de plus, ce sera difficile car c’est une industrie où c’est le client qui décide »
« Nous travaillons sur des principes incitatifs. »

La pire crise jamais vécue au niveau mondial

L’’industrie automobile mondiale a vécu et vit encore la pire crise de son histoire. Avec l’arrêt des chaînes de production,  expliquait les Echos en avril avant d’avoir les chiffres, prévoyait  une chute des ventes de 10 à 25%. Le scénario était optimiste. Le secteur affronte aujourd'hui « la crise la plus grave de son histoire », s'était alarmé en avril Eric-Mark Huitema, le directeur général de l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Consommateurs confinés, concessionnaires fermés, usines à l’arrêt : « partout sur la planète, les mesures prises pour limiter la diffusion du coronavirus auront un effet dévastateur chez les constructeurs comme chez leurs fournisseurs. »
Il avait malheureusement raison. En  étant bien en-dessous de la réalité.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

NGE vise toujours 10 000 recrutements d’ici 2024

NGE vise toujours 10 000 recrutements d’ici 2024

Déconfinement : quel avenir pour le business digital ?

Déconfinement : quel avenir pour le business digital ?

Télétravail : l'indispensable argument pour convaincre les candidats ?

Télétravail : l'indispensable argument pour convaincre les candidats ?

L'avenir est-il dans le télétravail ?

L'avenir est-il dans le télétravail ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

521 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X