emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Les villes du sud attirent les salariés

 | par 

Les villes du sud attirent les salariés
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Les villes qui connaissant les plus fortes croissances démographiques se situent dans le sud de la France, d’après une étude des démographes Jean-François Dumont et Laurent Chalard.

Ah ! Le sud de la France et son cadre de vie si agréable ! Un certain nombre de Français partagent tellement ce point de vue qu’ils y sont allés voir de plus près. Prenant maris, femmes, enfants et animaux domestiques sous le bras, ils ont, au cours de ces 30 dernières années, déménagé/emménagé dans les villes du sud de la France. D’après une étude des démographes Jean-François Dumont et Laurent Chalard, Croissance et décroissance des villes françaises, parue dans la revue Population et Avenir (n° 699), 25 villes de plus de 50 000 habitants ont enregistré un bond démographique d’au moins 25 %. Alors même qu’en moyenne, sur tout le territoire, ces villes de plus de 50 000 enregistrent une croissance de 12,2 %. Et sur ces 25 villes, 21 se situent dans la moitié sud de la France.

 
Les quatre grandes métropoles du sud 
Qu’est-ce qui est si attirant dans le Sud, mise à part le soleil, les cannelés et la mer ? Les démographes décèlent trois types de cause à cette attractivité.
Il y a tout d’abord, ce qu’ils appellent les « unités urbaines satellites d’une métropole ». Ce sont ces villes comme Arcachon ou Thonon-les-Bains qui se situent à proximité de grandes villes comme Bordeaux ou Genève où l’activité économique est vive. La journée, je travaille à Bordeaux et le soir je retrouve ma famille sur le bassin d’Arcachon.
 
Ensuite, il y a ces villes dont le cadre de vie est jugé agréable. C’est le phénomène de « l’héliotropisme positif ». D’après les démographes dans ce cas-ci, « les activités économiques semblent davantage la conséquence de leur développement résidentiel que le contraire. » Fréjus-Saint-Raphaël en est un exemple flagrant avec sa croissance record de 72 %. Toulon, Narbonne et Perpignan appartiennent également à ce groupe.
 
Enfin, il y a les villes à fort développement économique mais dont le cadre de vie joue quand même un rôle non négligeable. Ce sont les quatre grandes métropoles du sud : Toulouse, Nice, Bordeaux et Montpellier.
 
Lucile Chevalier
  
 
 
 
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5431 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X