emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires de la grande distribution, Travailler dans grande distribution

Libraire : partager la passion des livres avec les clients

 | par La rédaction de  LSA

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
«Le marché du livre étant soumis à des effets de modes aussi profonds que changeants, nous devons être à l'affût de ces tendances, et faire preuve d'une grande curiosité pour répondre aux besoins et aux envies des clients.»


Ludovic Chagnon, 35 ans, vendeur livre au rayon littérature générale de la Fnac Saint-Lazare, Paris IXe (30000 titres sur les 100000 référencés par ce magasin).


©Laetitia DUARTE



Son CV

? Maîtrise d'histoire.
? Conseiller à la médiathèque pédagogique de Lille.
? Vendeur dans un salon de thé Mariage Frères.
? Intègre la FNAC en 1999 après une candidature spontanée : au rayon dictionnaires d'abord, puis à ceux des méthodes de langues, du droit et de l'informatique, des BD, des sciences humaines et, enfin, depuis février 2006, au rayon littérature générale.


CARRIÈRE


Fervent de littérature, le libraire est aussi, et surtout, un vendeur qui conseille ses clients, gère ses achats et reçoit les nouveautés. Curiosité et muscles indispensables. Élitisme banni !

«Je voudrais Les Frères Kalachnikov, de Dostoïevski s'il vous plaît
Défense de rire : un bon libraire doit pouvoir répondre à toutes les questions, même les plus saugrenues. «C'est le mot d'ordre que je martèle à mon équipe, explique Hélène Guillochon, ex-libraire récemment promue directrice du magasin Virgin de l'aérogare d'Orly (Val-de-Marne). Qu'il nous demande une idée de cadeau pour sa belle-mère, un livre d'informatique ultraspécialisé ou le dernier Goncourt, je ne supportepas de voir un client partir sans le titre qu'il recherche ! Ou, au pire...l'adresse de la librairie spécialisée où il pourra le trouver
Têtue et passionnée, Hélène Guillochon sait aussi transmettre ses enthousiasmes: «J'ai tant aimé Testament à l'anglaise, de Jonathan Coe, que je l'ai vendu par dizaines!» Cette passion pour les livres est la vertu la plus partagée entre libraires : des vendeurs «pas comme les autres », qui se verraient mal commercialiser des petits pois ou des chaussettes. «Nous demandons à nos libraires de partager leurs coups de coeur avec les clients », indique Gilbert Colombet, responsable de la librairie de l'Espace culturel Leclerc du Méridien, à Tarbes (Hautes-Pyrénées). Fier de travailler dans ce qu'il considère comme l'un des hauts lieux de la vie culturelle locale, d'autant que le magasin est accolé à un théâtre.

Des parcours atypiques

Bien qu'il existe des formations spécialisées, tous les libraires que nous avons rencontrés ont des parcours atypiques. Hélène Guillochon a entamé des études de lettres, jusqu'au Deug, durant lesquelles elle a décroché un job chez Sauramps, la grande librairie de Montpellier (Hérault). «J'y suis devenue chef de rayon. Puis je suis montée à Paris, où j'ai choisi de travailler dans une libraire de quartier, dans le XVIe, pendant trois ans, puis dans la librairie spécialisée Aventure& Voyages, pendant deux ans. Avant de postuler chez  Virgin, où...je suis redescendue au bas de l'échelle, au poste de simple vendeuse. » C'était il y a dix ans. Depuis, Hélène a rapidement été promue chef de rayon, dans le magasin des Champs-Élysées, puis responsable de la librairie du Virgin RER de la Défense, avec cinq personnes à encadrer. Pour ensuite devenir responsable de la libraire de Belle Épine (Val-de-Marne), manageant douze personnes. Et enfin directrice du magasin d'Orly, où elle gère également les rayons disques et hi-fi.
Oenologue de formation, Gilbert Colombet a, lui aussi, débuté dans une librairie de quartier à Valence (Drôme) avant d'entrer chez Leclerc, il y a onze ans. «Je n'ai vraiment pas l'impression d'avoir changé de métier! Dans les deux cas, le libraire a un rôle de médiateur entre les auteurs et leurs lecteurs.» Responsable du recrutement à la Fnac, Marie Rouen tient toutefois à tempérer ce jugement : «Les ex libraires indépendants peuvent nous intéresser... s'ils arrivent à se fondre dans nos équipes et dans la culture de l'enseigne. » Dans ces conditions, et quel que soit leur cursus initial, ils sont les bienvenus : «Autodidacte ou bac+12, nous ne regardons pas le diplôme des candidats. Nous recherchons des gens passionnés par les livres. S'ils s'intéressent à un genre particulier, comme la BD ou l'histoire par exemple, c'est encore mieux! Et surtout, ils doivent être bons vendeurs, qui savent prendre du recul par rapport à leurs goûts personnels.» Que les libraires exercent leur sens critique et partagent leurs coups de coeur, c'est une excellente chose. Mais pas question de rechigner à vendre les best-sellers, y compris les plus indigents!

Sentir l'air du temps
Lui aussi amoureux des livres et fier d'accéder, au bout de six ans de carrière à la Fnac, au Graal des libraires -le rayon de la littérature générale-, Ludovic Chagnon enfonce le clou: «Nous faisons du commerce, c'est clair. Tous les matins, nous regardons les chiffres pour voir ce qui se vend. Ce qui peut aussi nous donner des idées : à l'automne, nous avons senti que le thème de la colonisation était dans l'air du temps. Nous avons donc monté une animation sur ce sujet.» Loin d'être antinomiques, son goût des livres et celui de la vente lui permettent, au contraire, de bien sentir les évolutions de la société. Et de se rendre compte, par exemple, qu'un simple passage dans les émissions de Thierry Ardisson ou de Marc-Olivier Fogiel peut booster les ventes d'un titre...«En relation directe avec les lecteurs, nous sommes des sources d'information très précieuses pour les éditeurs, avec lesquels nous sommes aussi constamment en contact.»
Des éditeurs qui inondent de plus en plus le marché de nouveautés : La Fnac Saint-Lazare reçoit entre 20 et 30 cartons de livres par jour, à étiqueter et à mettre en étagères. « Ceux qui déménagent souvent le savent : les livres, c'est lourd !», sourit Ludovic Chagnon. Surtout les dictionnaires et encyclopédies, qui passent pour le rayon «bizutage» de tout jeune libraire. De ce point de vue, tous les professionnels sont d'accord: un libraire doit, certes, aimer les livres et être un bon vendeur, mais il doit aussi avoir des muscles et un dos solide!

SABINE GERMAIN



L'ESSENTIEL DE LA FONCTION

Les formations
> Il existe des formations spécialisées: brevet professionnel de libraire (souvent en apprentissage, notamment à l'INFL de Montreuil ou à l'ISM de Laval), DUT de libraire (universités de Bordeaux-III, Aix-Marseille, Grenoble, Nancy, Paris-V, Paris-X, Le Havre, La Roche-sur-Yon), IUP métiers du livre (Paris-XIII, Paris-X, Université catholique de Laval).
> De nombreux libraires sont toutefois des autodidactes, se tournant vers ce métier après des études supérieures (en lettres ou en histoire, notamment)

Ses missions
> Il conseille les clients et répond à toutes leurs demandes.
> Il réceptionne les nouveautés (jusqu'à plusieurs centaines de livres par jour) et les met en rayons.
> Il gère les relations avec les éditeurs et passe ses commandes.
> Il suit l'actualité éditoriale de son rayon et lit beaucoup pour rester dans le coup.

La rémunération annuelle
> 15 000 € brut pour un libraire débutant.
> 17 000 à 20 000 € pour un libraire qualifié.
> 20 000 à 22 000 € pour un assistant chef de rayon.

Les évolutions possibles
> Vendeur qualifié, responsable d'un rayon (tourisme ou littérature par exemple), et enfin responsable de la librairie.
> Certains libraires peuvent devenir directeurs de magasin.

ET AUSSI

Disquaire
Vendeur informatique
Vendeur hi-fi, vidéo
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

395 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X