emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Logistique : les régions cherchent le filon

 | par Olivier Cognasse

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
La dernière édition de la SITL a confirmé l'intérêt grandissant des régions et des départements français pour la logistique afin de créer de l'emploi et de faire face à un chômage endémique, largement alimenté par la désindustrialisation de leur territoire.

Aujourd'hui, toutes les régions au sens large du terme, cherchent à attirer la logistique pour créer des emplois. S'agit-il de développer une logistique locale ou régionale pour répondre à une demande ou de tenter de créer le besoin en attirant les entreprises à coup de subventions et de terrains gratuits ?
En tous cas, des investissements importants ont été réalisés aux quatre coins de la France. A commencer par la région Midi-Pyrénées, qui souffre quant à elle d'une logistique sous développée.
Chacun sait que Toulouse est géographiquement situé à une distance respectable de la Méditerranée et de l'océan Atlantique. Il n'empêche que Eurocentre, situé à quelques kilomètres de la ville rose, envisage sérieusement de développer un terminal maritime ! Il s'agit en réalité d'un port à sec avec dépôt direct de conteneurs en liaison directe avec Barcelone. Il sera construit par Cilsa (Centro Intermodal de Logistica SA), qui appartient à 51 % au port de Barcelone. Mais la zone d'activités logistiques de Toulouse-Eurocentre verra également la construction de 82 000 m² d'entrepôts avec une première phase de 30 000 m² prévue pour mi-2008. Quant au parc du Tarn et Garonne, il devrait voir le jour à partir de 2009 avec l'éclosion des premiers bâtiments. Situé au carrefour des autoroutes A20 et A62, il s'étendra sur 300 hectares.
 

A l'Ouest du nouveau

Dans l'Ouest, la Sarthe tente également de se positionner, notamment avec la zone du Monné (140 ha), où Stef-TFE est déjà implanté depuis l'été dernier. Cette année, Geodis et Schenker-Joyau devraient s'y installer. Une future zone à l'Est du Mans devrait également voir le jour aux croisements des autoroutes A28 et A11 avec une ligne SNCF permettant un embranchement fer. Deux bâtiments seront opérationnels dès 2008. Sous la bannière de Nantes Atlantic Logistics, les acteurs économiques de l'estuaire de la Loire proposent une offre logistique identifiée à travers huit zones, dont la superficie totale atteint 756 ha.
Toujours dans l'Ouest, la Porte du Grand Ouest située sur la commune de Durtal (Nord d'Angers) sera le grand parc logistique de l'Anjou (70 ha). L'exploitation d'une première phase devrait commencer début 2008. Près de Saumur, un entrepôt Seveso (34 000 m²) verra le jour au premier semestre 2008 dans la zone industrielle de Méron sur la commune de Montreuil-Bellay (communauté d'agglomération Saumur Loire Développement), ancienne base militaire américaine. Cet outil logistique, qui répondra aux normes de stockage des produits dangereux (1510, 1131, 1172...), est développé par Panhard Développement en respectant une charte de développement durable mise en place par les services de l'Etat et la communauté d'agglomération.
Plus au centre, autour de Châteauroux, la logistique semble prendre son envol après un trou d'air entre 2002 et 2004. « Depuis 2004, les implantations se multiplient pour deux raisons : Orléans est saturé et nous offrons des avantages économiques (taxe, coûts financiers) », reconnaît Romain Salmon, chargé de mission au sein d'ADEI (agence de développement économique de l'Indre). Certaines zones comme Grand Déols sont fortement occupées, d'où le développement de la Maltérie, qui attend un projet de (5 000 m² pour 2008) concernant la logistique des pièces détachées.
 

Saint-Omer prend le cap logistique
 

Dans l'Est de la France et plus précisément en Moselle, on rappelle que 100 000 m² d'entrepôts ont été placés au second semestre en citant des transactions comme Geodis à Thionville (28 000 m²) ou Caterpillar (30 000 m²) à Emery. On précise que la ligne de fret entre le Luxembourg et Perpignan, ou l'arrivée du TGV devraient attirer la logistique. Sur Troyes, Argan a acheté un terrain pour développer 65 000 m² sur le parc logistique de l'Aube au carrefour des voies routières A5/A26. Il possède l'avantage de se trouver non loin de l'aéroport de Vatry et du port fluvial de Nogent/Seine. Prologis doit développer un premier bâtiment de 35 000 m².
Au Nord, dans la Somme, plusieurs zones sont en projet avec l'inauguration d'une piste à Meaulte en juin prochain. Cette plate-forme aéroportuaire sera connectée directement avec l'usine d'Airbus et un nouveau parc d'activités. Autre information importante : Nexity doit construire début 2008 les premiers bâtiments d'un parc de 112 000 m² à Croixrault.
Dans le Nord-Pas-de-Calais, le Pays de Saint-Omer se positionne avec de nouveaux parcs d'activités à forte connotation logistique : la porte multimodale de l'Aa (160 ha), le parc d'activités St Martin (75 ha), et la porte du Littoral (50 ha) ou les Escardales (45 ha). Tant de projets qui devraient bénéficier d'un positionnement plutôt favorable.
 



 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

462 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X