emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Malgré la baisse des embauches, certains secteurs éprouveront des difficultés à recruter

 | par Christophe Bys

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L’étude annuelle de Pôle Emploi recense moins d’1 million d’intentions d’embauches. La chute n’est pas la même pour tous. Certains métiers comme le paramédical continuent à avoir du mal à recruter.

On s’en doutait, ça se confirme. L’étude annuelle réalisée par la direction Statistiques, Enquêtes et prévision de Pôle Emploi révèle une très nette chute des intentions d’embauche. Le taux est de - 23,8 % par rapport à l’année précédente. Il n’en demeure pas moins que l’organisme a enregistré près d’1 million (989 400) de projets de recrutement pour 2009. La première enquête date de 2002 et jamais le nombre de projets n’avait été aussi faible. Jamais non plus l’économie n’a connu depuis cette date une aussi mauvaise situation.
Ce recul s’explique par le moindre nombre de recruteurs ayant des projets d’embauche : 16,9 % cette année contre près d’un quart l’an dernier, une évolution qui concerne les établissements de toutes les tailles et de tous les secteurs. Les ouvriers sont particulièrement touchés. La chute des perspectives pour les ouvriers du BTP atteint 49,1 % et 44,3 % pour ceux de l’industrie.

Des tensions dans le paramédical
40 % des projets sont liés aux métiers de la vente, du tourisme et des services, notamment à la personne. Il en résulte qu’en moyenne les entreprises qui le voudront auront moins de difficultés à recruter. Toutefois, pour certains métiers, la tâche risque encore d’être ardue. Parmi les secteurs qui ont des besoins de main d’œuvre et qui peinent à trouver figurent en bonne place les fonctions médico-sociales. Ainsi en va-t-il des aides-soignants, les professions paramédicales les infirmiers et les sages-femmes. Par ailleurs, les candidats travaillant dans les métiers de la vente, des services et du tourisme resteront les profils les plus recherchés par les recruteurs.
Face à la situation, toutes les régions ne sont pas à égalité. Les intentions d’embauches sont concentrées dans cinq zones : Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence Alpes Côte d’Azur, Aquitaine et Pays de la Loire, des zones où les services et le tourisme sont importants.Les perspectives sont plus faibles dans les zones les plus industrielles.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8723 offres d’emploi en ligne

Fermer X