emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Mieux travailler ensemble : "Quelle carte jouer lorsque je ne suis pas du sérail ? "

 | par Marie-José Gava

Mieux travailler ensemble : Quelle carte jouer lorsque je ne suis pas du sérail ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Récemment appelé à la rescousse par Jean-René Fourtou, le patron de Vivendi Universal, pour remettre sur les rails la chaîne cryptée, Bertrand Meheut a, d'après les rumeurs, été surnommé " pesticide " en interne, en mémoire à son passé chez l'agrochimiste CropScience. L'avis de Thierry Chavel, coach de dirigeant et auteur de Profession Coach (Demos)

 " Un manager issu d'un autre secteur peut apporter une bouffée d'oxygène à l'entreprise, un regard neuf, des idées novatrices. Toutefois, ce genre de changement suscite souvent un réflexe de rejet. Il n'est pas étonnant que l'arrivée de Bertrand Meheut soit mal perçue dans une culture aussi séparatiste que Canal, qui méprise les gestionnaires. Il se peut que les salariés voient dans cette nomination un choix symbolique des actionnaires : engager une stratégie de rupture pour injecter de la rationalité dans un univers traditionnellement affectif. "

Son conseil
" La position d'outsider est très stressante. Pour supporter ce bizutage, ce manager a intérêt à jouer profil bas. Il doit lire sa situation avec les lunettes des gens de l'audiovisuel, adeptes de l'humour. Il a donc besoin d'une bonne dose d'humilité et de patience, il doit prendre de la distance et mettre en sourdine son ego. S'il veut rebattre les cartes, il a toutefois intérêt à ne pas raser les sédiments culturels véhiculés par les fondateurs de la chaîne. Sa décision de tailler dans le vif risque de compromettre sa greffe. En jouant aux tueurs, ne mérite-t-il pas son surnom de " pesticide " ? "

Et si ça vous arrivait ?
" Débarquer en terra incognita exige un grand sens de l'observation. Pendant les 100 premiers jours, les gens sont tolérants. Profitez de cet état de grâce pour décrypter les codes informels de la boutique. Repérez vos alliés, vos ennemis, les indifférents et les leaders d'opinion. Ne restez pas collé à vos complices ; ils vous conforteraient dans votre image d'outsider. Prenez la température de la maison, questionnez, et jouez la carte de la collégialité. " Thierry Chavel, coach de dirigeants à Médiator international, auteur de " Profession coach " (Demos).
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5367 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X