emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Moins de la moitié des autoentrepreneurs font des bénéfices

Moins de la moitié des autoentrepreneurs font des bénéfices
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L’Acoss a dénombré 828 400 autoentrepreneurs fin août dernier. Moins de la moitié d’entre eux ont déclaré un chiffre d’affaires positif.

 

Combien rapporte une autoentreprise ? Pas beaucoup à en croire les derniers chiffres publiés par l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale, l’Acoss. Fin août, selon l’Agence, 828 400 entrepreneurs étaient « administrativement actifs ». Mais seulement 48 % d’entre eux sont en réalité économique actifs. Autrement dit, moins de la moitié d’entre eux déclarent un chiffre d’affaires positif. Et encore, la petite entreprise n’engrange pas, en général, des bénéfices très élevés. « Parmi les auto-entrepreneurs ayant déclaré un chiffre d’affaires non nul sur ce 2 e trimestre, plus de 40 % ont dégagé moins de 1 500 euros », indique l’Acoss.

Seulement 6,1 % des autoentrepreneurs, soit environ 47 700 personnes, déclarent plus de 7 500 euros de chiffre d’affaires sur cette période. Quant à la barre des 10 000 euros de chiffres d’affaires pour le 2 e trimestre, seulement 24 300 autoentreprises l’ont franchie.

 

Augmenter les cotisations sociales

Parmi eux, soit les plus actifs économiquement déclarant un chiffre d’affaires dépassant les 10 000 euros, 22 % ont créé une autoentreprise dans le secteur de la construction. 20 % ont pour principale activité le commerce. 12 % se sont lancés dans les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie.

Lancé en 2009 pour encourager la création d’entreprises, le statut offre un régime simplifié de calcul et de paiement des cotisations et contributions sociales obligatoires, une imposition avantageuse et des démarches simplifiées. Très simple à créer donc, mais plus difficile à engranger des bénéfices.

Depuis sa création, les très petites entreprises et artisans dénoncent une concurrence déloyale. Les autoentrepreneurs bénéficiant d’un certain nombre d’avantages casseraient les prix. Le gouvernement Ayrault veut remettre un peu d’ordre dans ce statut. Le projet de budget 2013 prévoit ainsi une hausse de leurs cotisations sociales.

 

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4921 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X