emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Mon mari est muté à Saint Etienne !

 | par Christine CATHIARD

Mon mari est muté à Saint Etienne !
En 10 minutes de voiture du centre- ville, saviez-vous que Saint Etienne détenait un port, et que vous pourrez profiter aux beaux jours de ses pelouses au soleil
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Nous lançons une série sur ces villes qui, à tort, ont mauvaise réputation. Vous avez de cette ville une image plus que négative et les disputes commencent à la maison. On vous donne quelques raisons de suivre votre conjoint dans cette cité qui a bien changé depuis Manufrance…Prochain sur la liste : Cherbourg.

Vous tremblez d’effroi à l’idée d’aller vous isoler dans une ville glauque, pays de mineurs aux murs noircis…Mais saviez-vous que Saint-Etienne est devenue la Cité du design, classée à l’Unesco ? Qu’on peut y faire du bateau sur la Loire ? Que vous pourrez facilement y trouver un logement, et pour pas cher en plus ?

Vous trouverez un emploi

La communauté urbaine de Saint Etienne Métropole avait en 2016, 118 530 salariés, soit une augmentation de +0,2%. En 2016, les effectifs salariés privés gagnaient 216 800 postes au niveau national, 27 530 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et 1 000 dans la Loire. Au niveau départemental, la situation tend également à s'améliorer dans l'artisanat (+3,8%) et les services (+1,3%). L’évolution des effectifs salariés avait connu une baisse entre 2011 et 2014 mais remontent depuis 2014, tout comme dans la région.

Saint-Etienne  est une ville foisonnante de TPE,  PME et de PMI (dans la Loire, 93,5% des entreprises comptent moins de 10 salariés) et surtout, elle compte plus d’emplois que d’habitants ! Inutile de vous mettre la rate au court bouillon à l’idée d’envoyer 200 CV en tournant en rond chez vous, vous y trouverez vite un emploi.

On y trouve, en plus, quelques pépites, comme cette PME qui fabrique des robinets pour les sous-marins ou cette autre qui fabrique des joints pour l’industrie nucléaire ! Hormis ces anecdotes, le secteur tertiaire y est développé. Et pourquoi ne pas postuler dans l’une des collectivités : mairie, communauté de communes, agglomération ? Un poste de cadre vous y attend peut être. En ce moment, on cherche des acheteurs techniques, un directeur adjoint des médiathèques ou encore un conseiller juridique pour la ville de Saint-Etienne !

Pourquoi s’implanter en région stéphanoise ?

Parce que les clients de la Loire en 2016 étaient à 16% l’Italie, l’Allemagne à 13% et l’Espagne à 8%. Les principales exportations concernent les produits chimiques en premier lieu (matière plastique, caoutchouc etc…), puis viennent les machines et équipements ; ensuite les équipements pour automobile avant les produits de la culture et de l’élevage. Ce sont les services qui embauchent le plus (52%) suivis par l’industrie (24%), le commerce (16%) puis la construction (8%).

En cherchant autour de Saint Etienne, dans la Loire, la présence des clusters Designers+, Mécaloire, Digital League, Pôle Agroalimentaire Loire, Pôle des Technologies Médicales et Sporaltec illustre la concentration de savoir-faire reconnus, facteurs de compétitivité. Et Lyon n’est pas loin !

Quelques offres d’emploi en ce moment :

 

Avec une moyenne de 1000 euros le mètre carré, il fait bon investir dans un logement à Saint Etienne. Ce n’est qu’une moyenne, le prix du neuf s’établissant à 3 ou 4000 euros du m2. Mais ces prix sont suffisamment attractifs pour vous donner envie d’acheter votre logement, en ville, ou mieux, à 15 minutes de  la ville, comme le font de nombreux cadres : dans un univers verdoyant vous pourrez vous prélasser dans une villa avec piscine !

Vous trouverez un cadre de vie

Pourquoi pas une petite balade en bateau ? En 10 minutes de voiture du centre- ville, saviez-vous que Saint Etienne détenait un port, et que vous pourrez profiter aux beaux jours de ses pelouses au soleil, et de ses croisières. Sans parler de sortir des sentiers battus : A Saint-Jean-Bonnefonds, c’est le passementier qu’il faut aller voir et surtout sa maison, atelier musée. A Sorbiers, une balade bucolique du côté du parc de Valjoly. Ou encore le château de la Perrotière, ou l’Etrat, où vous verrez peut-être sortir un ange vert de l’AS Saint-Etienne, car c’est le centre d’entraînement officiel.

En ville aussi, on peut sortir

Au Zenith tout d’abord, dessiné par le grand architecte Norman Foster ! A la FABuleuse cantine. Au cœur de l’ancienne manufacture d’armes de Saint-Etienne et à deux pas de la cité du design, ce restaurant propose des produits bio, locaux, raisonnés et anti-gaspi. Un lieu qui n’a rien à envier aux cantines bobos du 20ème arrondissement. Un quartier piétonnier ou l’on entend l’eau qui coule ? C’est la rue des Martyrs de Vingré, vous approchez de la place Neuve ou trône la fontaine. Continuez un peu, direction ambiance début du XXème siècle avec l’avenue de la Libération. Cette avenue mêle des immeubles Art nouveau et l’Hôtel des ingénieurs, inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 2007.

Vous aimez le design ? Ca tombe bien

Saint-Etienne est LA ville du design. Pionnière en France avec sa cité du design, aux 3 vocations (enseignement, diffusion, accompagnement des collectivités et des entreprises), elle compte une école d’art et de design séculaire de 1913, avec un cycle doctoral (l’occasion de vous reconvertir). 1000 personnes sur le site au total. La fameuse et unique biennale du design attire tous les deux ans 250 000 visiteurs pendant deux mois. Et toute l’année, des événements ponctuent la vie de Saint-Etienne. A ne pas manquer en décembre : design et jeux video, qui ne manquera pas d’attirer un public nombreux dans cette cité qui fut il y a 15 ans la seule au monde sur le sujet et rivalise aujourd’hui avec Milan, Berlin ou Shangaï !

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

SEEPH 2019 : TOUS DIFFERENTS, TOUS COMPETENTS !

SEEPH 2019 : TOUS DIFFERENTS, TOUS COMPETENTS !

Ces métiers du futur les plus plébiscités

Ces métiers du futur les plus plébiscités

Bâtiment : l’intelligence artificielle va-t-elle remplacer l’homme ?

Bâtiment : l’intelligence artificielle va-t-elle remplacer l’homme ?

Des milliers d’entreprises de BTP cherchent leurs nouveaux dirigeants !

Des milliers d’entreprises de BTP cherchent leurs nouveaux dirigeants !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

507 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X