emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Monter sa propre entreprise

 | par Gwenole Guiomard

Monter sa propre entreprise
Henri-Marc Michaud.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Il n’a jamais été aussi facile de créer son entreprise en France. Conseils, incubateur, aides financières : tout est fait pour réussir une aventure qui permet, de surcroit, d’améliorer son employabilité.

 

« La création d’entreprise ? C’est aujourd’hui très facile avec l’aide d’un incubateur et d’un salaire décent grâce aux indemnités de Pôle emploi ». Gabriel Pierini, créateur et PDG de l’entreprise Opalean est, à 44 ans, un homme heureux. Lauréat du concours Oséo et épaulé par l’incubateur de l’école centrale de Lille, cet ancien cadre logisticien propose à ses clients un système informatique et un site internet pour gérer les palettes de bois que les transporteurs s’échangent à travers l’Europe. « Notre système permet à nos clients d’économiser près de 2,5 % de leur chiffre d’affaires ». Alors, même si, aujourd’hui, le créateur n’arrive pas à vivre de sa nouvelle entreprise, il estime, dans les 5 ans, être à la tête d’une entreprise de 20 personnes qui pourra trouver des clients en Allemagne et en Italie.

 

« Savoir s’entourer »

Pour arriver à ce résultat, un entrepreneur doit respecter plusieurs règles. « La première est de proposer un service ou un produit innovant, précise Dominique Frugier, enseignant, responsable du Mastère Spécialisé « Création d’entreprise et entrepreneuriat » et plus largement responsable des formations en entrepreneuriat à l’Ecole Centrale de Lille, l’une des écoles pionnières dans l’entrepreneuriat. Un créateur doit apporter une nouvelle valeur sur le marché. Une société non innovante, avec son manque d’expérience, risquera de se faire écraser par la concurrence ». Il faudra aussi vérifier que son produit ou son idée correspond à un marché.

« La seconde règle est de savoir s’entourer, précise Michel Jez, responsable du pôle « développement » à l’agence pour la création d'entreprises, le principal informateur sur la question. Tous les ans, entre 500 000 et 600 000 personnes montent une société. Les structures perdurent si le dirigeant sait se faire aider par son réseau : clients, expert-comptable, avocat, fournisseurs ». Pour se faire épauler, l’offre est d’ailleurs abondante. Les écoles d’ingénieurs ou de commerce, les collectivités territoriales proposent des pépinières, des incubateurs, des boutiques de gestion. Le créateur trouve, ainsi, gratuitement, des experts qui lui manquent. Selon les spécialistes, le risque d’échec est réduit de 75 % lorsque le créateur se fait accompagner. « C’est essentiel, poursuit Henri-Marc Michaud, président du directoire de INPG entreprise SA, une structure de l’Institut polytechnique de Grenoble aidant, entre autre, à créer des entreprises. Une bonne équipe avec un mauvais projet a des chances de perdurer. Mais un très bon projet avec une mauvaise équipe périclite le plus souvent ».

 

 

Jusqu’à 160 000 €

La troisième règle est celle de la préparation. Une entreprise se peaufine. Il faut environ 9 mois de travail avant de la lancer. C’est plus long (12 mois) pour une reprise d’entreprise. La quatrième est de disposer de suffisamment de trésorerie pour supporter les frais (salaire, matériel, bureau). Le besoin en fonds de roulement doit correspondre à 6 mois d’activité. Ces capitaux peuvent être constitués par de la « Love money » (famille, amis, connaissances), par des apports d’associés ou de financiers comme les business angels. Il existe beaucoup de possibilité pour se constituer un capital comme le prêt d’honneur de l’ordre de 20 à 30 000 euros. Il existe également des subventions et des aides régionales, des concours, les banques avec la caution d’Oséo. Si on se débrouille bien, on peut, avec un bon projet - un mauvais ne se fait pas financer –, décrocher jusqu’à 160 000 euros.

Et puis, si vous faites parti des 38 % des créateurs qui échoue, tout ce travail n’aura pas été perdu. Les employeurs ont les yeux de Chimène pour ces développeurs d’entreprise qui ont eu le courage de se lancer. Et de monter, de toute pièce un projet en acquérant des connaissances en gestion, commercial, marketing, communication.
 

Lesdifficultés pour créer une entreprise

ArnaudKnobloch est président directeur général et fondateur de Vadequa. Cette société demise en relation entre employeurs et employés a été créée juridiquement enfévrier 2012.

« Encréation d’entreprise, la première difficulté est celle de la jeunesse. J’ai 23ans. Je n’ai pas beaucoup d’expérience. Je ne suis pas toujours pris au sérieux.Je travaille dans les ressources humaines et je n’ai pas de diplôme dans ce secteur. Je me suis donc associé avec des personnes plus âgées ayant uneforte expérience dans les ressources humaines et dans la finance. Vientensuite le manque d’argent. Nous avons débuté notre entreprise avec 10 000 euros.Beaucoup de subventions sont liées à l’apport que les fondateurs d’une entrepriseont mis dans leur affaire. Nous avançons donc lentement. Nous avons souhaité emprunter de l’argent aux banques qui sont réticentes quand l’apport des fondateurs est aussi faible. La création d’entreprise est aussi unequestion de persévérance. Sans cette qualité, difficile de mettre en œuvre unprojet. L’entourage peut enfin constituer une difficulté. J’ai la chance d’avoir une famille favorable à la création d’entreprise. Sans cela, cela peut mal se passertant la création d’entreprise est prenante. On parle beaucoup de cela… Enfin, une start-up met deux ans à décoller. On en vit pas ou peu. On vit surdes fonds propres, ceux de la famille et des subventions. Ce n’est pastoujours facile et il ne faut pas avoir peur du lendemain ».

 

 

 


Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4744 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X