emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans l'industrie

Négociation salariale : 2/ Combien demander ?

 | par Gwenole Guiomard

Négociation salariale : 2/ Combien demander ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Pour parvenir à un bon accord salarial, le salarié doit définir ce qu’il va demander à sa direction. Argent trébuchant ou avantages en nature ? Tout cela se travaille en amont.

 Une fois défini la plus-value que le salarié a apporté à son entreprise, il va pouvoir négocier avec son employeur. C’est-à-dire estimer quelle est la part du gain réalisé par l’entreprise devrait lui revenir.

 

L’employé peut demander de l’argent. Il s’agira alors de choisir entre une augmentation salariale ou une prime. Tout dépend de ses besoins et du niveau auquel il est arrivé. Une augmentation de salaire a l’avantage de perdurer et d’être reconduite tous les mois. Une prime est plus ponctuelle mais son montant sera plus important. « Pour calculer la somme précise, explique Daniel Porot, conseiller en carrière et auteur, avec Dominique Pialot de « 101 Secrets pour bien négocier votre salaire... ou une augmentation », il il n’y a  pas de règle. On peut demander la moitié des gains et passer la parole à son patron pour définir conjointement la somme ».

Les avantages en nature

Il faudra aussi avoir défini le montant minimum attendu. Et préparer une contre-proposition en cas de refus. Une augmentation de salaire n’est pas possible pour le moment ? Proposez des avantages en nature et/ou un accroissement de responsabilité pour un même salaire. Pour avoir une chance d’être accepté, l’avantage en nature doit satisfaire à trois critères. Il ne doit pas coûter cher à l’employeur. Ainsi, le salarié pourra demander une journée de libre tous les 15 jours pour intervenir en formation dans une école. Par ailleurs, il doit représenter beaucoup pour le salarié. L’obtention de deux jours de télétravail peut ainsi lui permettre de mieux concilier temps de travail et transport. Enfin, cet avantage ne doit pas créer de précédent dans une équipe et, donc, ne concerner que le demandeur. Il est, par exemple, possible de proposer de ne travailler que jusqu’à 17 heures pour suivre un cursus en soirée.

Les temps sont durs

L’accroissement de responsabilité est, aussi, une bonne carte à jouer lorsque les temps sont durs et les augmentations salariales faibles. Répétée plusieurs fois, cette technique peut permettre de décrocher un poste de haut niveau… Et, après deux-trois ans, le salaire qui y correspond. Qui veut voyager loin ménage sa monture.

Pour réussir à obtenir ce que l’on veut, il est enfin possible de proposer plusieurs alternatives à son employeur. On commencera par la demande qui plait le moins aux deux parties. Et l’on placera en deuxième ou troisième position, la proposition qui plait le plus. L’employeur pourra refuser une ou deux demandes. Mais il devra en accepter au moins une.

Salaires 2009 : une augmentation plus forte que prévue     L'enquête annuelle 2009 de la Cegos parue le 9 décembre indique que les entreprises françaises disposeront d’une enveloppe de rémunération en augmentation de 3,7 % par rapport à 2008. Pour la Cegos, l’augmentation 2008 avait été de 3,6 %. Bref, malgré la crise, les salaires des cadres devraient connaître, contre toute attente, une légère augmentation. 52 % des entreprises auront recours à une augmentation collective en 2009 contre 43 % l'an dernier.

 Pour Hewitt Associates, cabinet de conseil en management des ressources humaines, et son enquête salaires, les budgets prévisionnels 2009 d’augmentations salariales globales (individuelles et générales) seraient de l’ordre de 3,2%. Mais, le cabinet anglo-saxon est plus pessimiste que la Cegos. « La crise actuelle a, d’ores et déjà, commencé à affecter les prévisions des entreprises en matière de révisions salariales, conclut François Auger, le consultant en charge de l’étude. Même si l'impact est relativement limité pour l'instant, nous observons un net retournement de tendance, en particulier pour les augmentations individuelles »

 

Prochain article : Négociation salariale : 3/ Bien préparer l’entretien

Dossier supervisé et rédigé par

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1058 offres d’emploi en ligne

Fermer X