emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Négocier son augmentation de salaire dans le tourisme

Négocier son augmentation de salaire dans le tourisme
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L’heure des bilans annuels a sonné. Certes, c’est la crise, mais ce n’est pas une raison pour ne pas formuler ses exigences salariales. L’Echo Touristique du 2 décembre prodigue quelques conseils pour bien argumenter son augmentation de salaire au moment de la fatidique discussion.

Malgré la crise et un avenir économique incertain, rien n’exclut de demander une augmentation salariale individuelle. L’employeur a en effet d’autant plus intérêt à garder et à choyer ses meilleurs éléments. Dans son article du 2 décembre « Comment demander une augmentation ? », L’Echo Touristique donne ainsi quelques conseils. L’objectif est de démontrer que vous avez fait mieux que ce qu’on attendait de vous : augmentation du chiffre d’affaire, augmentation de la clientèle, augmentation de la charge de travail attendue, fonctions complémentaires prises en charge, réduction des coûts… Vous devez ensuite réfléchir à l’augmentation que vous souhaitez obtenir ! Préparez une fourchette, entre celle que vous souhaitez obtenir et celle en dessous de laquelle vous ne voulez pas descendre. Une fois le moment de l’entretien avec votre responsable, laissez-lui le soin de proposer en premier un chiffre. Vous argumenterez ensuite. Si cela ne correspond pas à vos attentes, proposez des alternatives : prime, formation, télétravail, horaires aménagés, nouvelle responsabilité mieux rémunérées.

Pour finir, L’Echo Touristique donne trois conseils de base. La première est, bien sûr, de ne pas demander une augmentation disproportionnée. D’où l’importance de bien préparer son argumentaire. L’augmentation doit être adaptée aux objectifs de l’entreprise et à sa situation économique. Il ne faut pas, par ailleurs, selon L’Echo Touristique, avancer directement le montant exigé. Par ailleurs, si vous venez de bénéficier d’une proposition d’embauche extérieure, vous vous sentirez plus en confiance et donc plus libre pour négocier.  Attention pourtant à bien connaître le marché du travail dans le tourisme. On sait ce qu’on quitte, mais on ne sait pas ce qu’on retrouve. Enfin, il ne faut pas se croire indispensable. Cela risque, d’une part, d’agacer votre employeur. D’autre part, il sait aussi que beaucoup de personnes indispensables sont aujourd’hui au chômage.

Laura Maubrey

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8904 offres d’emploi en ligne

Fermer X