emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Ni hérisson, ni paillasson!

 | par Christine CATHIARD

Ni hérisson, ni paillasson!
Nous captons 11 millions d’unités d’informations sensorielles à chaque instant!
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Gérer de manière positive les conflits avec vos collègues, voilà une tâche bien difficile. Un ouvrage de Jean-François Thiriet, médiateur, nous éclaire et nous donne quelques conseils pour ne plus être ni hérisson, ni paillasson...

Alain X explique : « On disait de moi que je m’étais fait pistonner pour arriver à mon poste et que j’avais les dents qui rayent le parquet, que je cherchais à me faire bien voir de la direction. De plus, j’avais 30 ans et ils disaient tous qu’ils ne se laisseraient pas manager par un petit jeune. C’était une prise de poste difficile. »

Comment résoudre ce conflit ?
Jean-François Thiriet explique que « la première compétence à développer en résolution de conflit est de conduire sa pensée de façon structurée. C’est un effort car, sous le coup de nos émotions, notre pensée a tendance à prendre des courbes multidimensionnelles qui obscurcissent notre lucidité. Très souvent, nous allons construire une histoire qui n’est pas l’histoire du conflit, mais l’histoire que nous racontons sur le conflit. »

Tentez cette expérience !
Trouvez un cobaye et demandez-lui de mémoriser tout ce qui est blanc dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez, pendant 10 secondes. Demandez-lui ensuite de fermer les yeux et de citer à haute voix tous les objets de couleur... verte.
Que s’est-il passé ? Nous captons 11 millions d’unités d’informations sensorielles à chaque instant : 10 millions par les yeux, 1 million par la peau, 100 000 par les oreilles, 100 000 par l’odorat, etc. Nous vivons dans un univers de stimulation sensorielle et donc, nous faisons un tri pour ne pas être débordé.

Éviter l’overdose d’informations
Nous sélectionnons uniquement les informations importantes pour nous, et pour cela, nous mettons en place trois processus simples :

  • La généralisation : une expérience précise s’applique aux expériences similaires
  • L’omission : certains éléments d’une expérience sont retenus et d’autres écartés
  • La distorsion : les informations sensorielles liées à une expérience sont déformées

Nous ne percevons que notre réalité 
Nous ne percevons jamais la réalité telle qu’elle est, mais telle que nous sommes capables de la percevoir à travers l’opacité de ces filtres. Attention, si nous ne sommes pas capables de la percevoir à travers ces filtres, nous allons déformer la réalité et les jugements que nous avons sur les collègues de travail.

Pour en savoir plus
Ni Hérisson ni Paillasson, plus jamais peur des conflits ! Aux éditions Gereso.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Comment le masque change le rapport à nos collègues au bureau

Comment le masque change le rapport à nos collègues au bureau

Allons-nous tous devoir travailler pour toujours depuis notre domicile ?

Allons-nous tous devoir travailler "pour toujours" depuis notre domicile ?

Covid-19 : isolement et conditions de travail favorisent les conduites addictives

Covid-19 : isolement et conditions de travail favorisent les conduites addictives

Congés de fin d'année 2020 : quelles règles en entreprise ?

Congés de fin d'année 2020 : quelles règles en entreprise ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5256 offres d’emploi en ligne

Fermer X