emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Nos conseils pour bien se comporter lors d’un entretien d’embauche

Nos conseils pour bien se comporter lors d’un entretien d’embauche
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Les compétences, les références du candidat et son parcours professionnel sont évidemment les principaux éléments évalués lors d’un entretien d’embauche. Néanmoins, inconsciemment ou non, les DRH jaugent également le candidat à travers sa posture, sa gestuelle, son regard, souligne une enquête du recruteur Office Team.

« Bien entendu, ce sont les compétences, les références et le parcours professionnel qui sont primordiaux et font la différence » en convient Gaëlle Marre, directrice associée du recruteur Office Team. Néanmoins, ajoute-t-elle, lors d’un entretien d’embauche, les DRH n’en sont pas moins insensibles « à la communication non verbale parfois de façon inconsciente ».

Le candidat, lors de l’entretien, doit donc non seulement être attentif à son propos mais aussi à la manière dont il se comporte. C’est du moins ce que nous apprend une enquête d’Office Team suite à des entretiens avec 200 responsables ou directeurs des ressources humaines français.

Première information : l’exercice de l’entretien commence avant même que le candidat ne soit entré dans le bureau du responsable RH. Ainsi, 87 % des DRH sondés déclarent être sensibles à la poignée de main échangée avec les candidats. « Ce simple geste peut donner ou non une bonne impression » ajoute l’enquête.

 

Le regard

Ensuite, il y a le regard. « Avant même qu’il attende ou non d’être invité à s’asseoir, la façon dont le candidat garde un contact visuel avec l’interlocuteur qui le reçoit est déterminant pour 91,5 % des DRH » indique l’enquête. Le candidat doit regarder son interlocuteur droit dans les yeux, du début à la fin de l’entretien. Arrivé dans la salle de l’entretien, le candidat ne doit pas s’asseoir immédiatement mais attendre que son interlocuteur l’y invite. 77,5 % des responsables RH interrogés disent en effet prêter une attention particulière au fait que les candidats attendent ou non d’être invités à s’asseoir. Et 86,5 % des sondés disent prêter une attention particulière sur la manière dont ces candidats ensuite se sont assis. Se tiennent-ils droit ? Sont-ils avachis ?

 

La gestuelle

Il y a ensuite la gestuelle du candidat qui peut être sujet à analyse. 9 DRH sur dix déclarent prendre en compte cette gestuelle lorsque le candidat les écoutent. A-t-il les jambes ou les bras croisés ? Ses mains sont-elles jointes ou ouvertes ? Bref, tous ces éléments contribuent à donner une certaine impression. Il en va de même pour la gestuelle du candidat quand ce dernier s’exprime. Leurs gestes doivent soutenir leur propos. La communication est-elle accompagnée de gestes d’ouverture ? Lors d’une réponse à une question, le candidat gêné se gratte-t-il l’oreille ou le nez ?

Pour résumer, Gaëlle Marre conseille aux candidats « d’adopter une attitude courtoise et une posture d’ouverture, synonymes de respect et d’écoute ».

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

12557 offres d’emploi en ligne

Fermer X