emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Obtenir une augmentation

 | par Julie Krassovsky

Obtenir une augmentation
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

En France, patrie où l’on rechigne à parler espèce sonnante et trébuchante, la négociation salariale est un passage obligé. On vous dit comment vous y prendre.

Souvent redoutée par les salariés, la négociation d’une augmentation reste pourtant un moyen de valoriser votre travail. Alors, lorsque l’entretien annuel avec votre supérieur se profile, il ne tient qu’à vous d’en profiter. A condition de vous y être bien préparé. 
 

Listez vos arguments

 
L’adage paraît évident mais bien des cadres le négligent pourtant. Pour être fin prêt à entrer dans l’arène, vous devez préciser votre argumentaire. Couchez par exemple sur le papier l’intégralité de vos tâches, de vos missions et actions. Déterminez aussi le périmètre de votre fonction. Car « si celui-ci a beaucoup évolué, c’est un argument fort pour réclamer une hausse de salaire », explique, Sandrine Charpentier, directrice de l’agence de conseil Digitaly.
 
Sans rien omettre, mettez en avant des exemples de votre implication et de votre motivation. Cela peut-être des heures supplémentaires effectuées, des pauses déjeuners ratées, une aide sur des dossiers qui ne relèvent pas forcément de votre fonction.... Bref toutes les missions auxquelles vous avez collaboré et qui débordent de votre fiche de poste. Attention : prenez-soin de lister des arguments cohérents avec votre parcours et vos aspirations professionnelles aussi bien que privées.
 
Pour prétendre réclamer davantage, il faut également avoir une idée assez juste de sa propre valeur.  Pour la définir, posez-vous les bonnes questions ; pourquoi pensez-vous mériter un salaire plus élevé et à combien l’évaluez-vous? Si vous ne savez pas comment convertir votre valeur en argent.  Là aussi il y a des solutions. 
 

Estimez votre valeur

 
Faites un rapide benchmark des salaires pratiqués dans votre métier. Le site de l’Apec propose par exemple pour les cadres un outil d’évaluation par secteur associé à un simulateur de salaire. Consultez-y les offres. Votre réseau professionnel sur LinkedIn est aussi un bon indicateur.
 
Ensuite, prenez en compte vos années d’expérience. Le niveau de votre formation, le prestige de votre école, les langues que vous maîtrisez, votre expérience à l’internationale qui sont aussi de nature à augmenter vos prétentions. Avec un ordre de chiffre en tête, il vous sera plus facile d’envisager la négociation. Et pour justifier votre prix, là aussi les arguments comptent. 
 

Quantifiez votre travail

 
Si vous êtes commercial, listez le nombre de contrats sur lesquels vous avez travaillé, ceux que vous avez obtenu. Comme salarié cela peut être le nombre de missions ou de projets que vous avez réalisés. Ainsi préparé, vous mettez toutes les chances de votre côté. Et si malgré vos prétentions, vous n’obtenez pas satisfaction ? 
 
« Ne repartez surtout pas bredouille. Vous devez avoir un plan B », assure Sandrine Charpentier. De fait, si l’augmentation n’est pas possible, la négociation peut porter sur d’autres avantages :  une demi-journée de télétravail, du temps pour du mécénat de compétence, un nouvel équipement informatique ou le financement d’une formation qui vous intéresse en vue peut-être de faire autre chose. Et pourquoi pas de postuler ailleurs !
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les Français inquiets quant à l’avenir de leur pouvoir d’achat

Les Français inquiets quant à l’avenir de leur pouvoir d’achat

L’image-prix et l’image-promo des grandes enseignes à leur plus haut niveau

L’image-prix et l’image-promo des grandes enseignes à leur plus haut niveau

Consommation en avril : plus de jouets et de surgelés, moins de textile

Consommation en avril : plus de jouets et de surgelés, moins de textile

Les Forces Françaises de l'Industrie lancent le premier accélérateur de PME en France

Les Forces Françaises de l'Industrie lancent le premier accélérateur de PME en France

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4286 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X