emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Peu d’entreprises françaises parmi les meilleurs employeurs européens

 | par Gwenole Guiomard

Peu d’entreprises françaises parmi les meilleurs employeurs européens
Les hottes Elica, meilleur employeur européen.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Selon l’institut Great place to work, les entreprises européennes où il fait meilleur vivre sont l’Italienne Elica pour les grosses entreprises et la banque danoise Frøs Herreds Sparekasse pour les plus petites. Les entreprises françaises brillent par leur absence.

La France, 5 e puissance mondiale et l’un des pays les plus peuplés en Europe, ne brille pas dans le classement européen des entreprises où il fait bon vivre. Selon l’institut (d’origine américaine) Great place to work, les entreprises de plus de 500 salariés où il fait le meilleur vivre en Europe sont le fabricant italien de hottes de cuisine Elica, suivi du plus grand fond de pension danois ATP et le spécialiste des technologies de l’information, l’Irlando-polonais EMC. Pour les entreprises de moins de 500 salariés, la meilleure entreprise est l a banque danoise Frøs Herreds Sparekasse, suivie de la société finlandaise spécialisée dans les systèmes d’informations Reaktor et de la société, encore danoise, de vente de produits de décoration Creativ Company.

Les meilleurs employeurs multinationaux travaillant en Europe sont, dans l’ordre de leur classement, les Américains Microsoft, le groupe pharmaceutique Amgen et le vendeur de confiserie Mars.

Great place to work a aussi décerné des prix spéciaux. Ainsi, Pepsico Irlande a reçu le prix « caring » de l’entreprise prenant le plus les soins de ses salariés. Mc Donald, toujours en Irlande, a reçu le prix « developing » de l’employeur européen favorisant le plus l’évolution professionnelle de ses salariés…

 

Deux entreprises « bleu-blanc-rouge » sauvent la mise

En moyenne, précise l’institut Great place, les plus grands groupes des endroits où il fait bon travailler en Europe et en 2011 proposent 76 heures de formation par an. Great place to work précise aussi que les pays du nord de l’Europe représentent un tiers des entreprises lauréates. Les pays les plus en pointe dans la volonté affichée de faciliter la vie de leurs salariés sont le Danemark, l’Irlande et l’Allemagne.

Et la France dans tout cela ? Ses employeurs sont plutôt aux abonnés absents. Seuls 5 % des lauréats ont leur siège dans l’hexagone. Elle se retrouve à égalité avec des pays comme la Belgique ou la Suisse… Heureusement, deux entreprises « bleu-blanc-rouge » sauvent la mise. Il s’agit des cabinets de conseils en système d’informations Octo et Accuracy respectivement 22 e et 46 e dans la catégorie des moins de 500 salariés en Europe. Pas de leader français dans les entreprises de plus de 500 salariés et des présences en France chez des employeurs multinationaux. Pour postuler, l’entreprise doit avoir plus de 50 salariés et payer un tarif de base et une variable selon le nombre de salariés audités. Great place to work refuse d’aller plus loinC’est souvent la raison, le fait de payer pour être audité, qui est avancée par les entreprises françaises pour expliquer leur non-présence dans ce classement.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8602 offres d’emploi en ligne

Fermer X