emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Plus de création d’emploi en 2012 qu’en 2011

Plus de création d’emploi en 2012 qu’en 2011
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
N’en déplaise aux Cassandres, Pôle emploi a comptabilisé plus de 1,6 millions projets d’embauche pour 2012 en France. C’est plus que l’an dernier. Les entreprises de plus de 200 salariés réaliseront le plus de recrutement.

Les entreprises prévoient d’embaucher un peu plus cette année par rapport à 2011. L’enquête sur les besoins en main-d’œuvre pour 2012 de Pôle emploi a recensé 1 608 700 projets de recrutements, soit 66 300 projets supplémentaires par rapport à l’année précédente. Plus de recrutements prévus mais moins de recruteurs. En effet, la part des établissements recruteurs recule légèrement, de 0,3 %, cette année par rapport à l’an dernier. Sur le total des entreprises, 17,7 % d’entre elles prévoient d’embaucher. Le recruteur, si l’on dresse son portrait robot, est assez gros. Les petits sont plus sur la réserve. « Seulement 13,5 % des établissements de moins de 10 salariés envisagent d’embaucher, alors qu’ils sont plus de la moitié dans les structures de 50 salariés ou plus », indique l’enquête. Les plus optimistes sont les entreprises de plus de 200 salariés. En moyenne annuelle, de 2010 à 2012, le nombre de projets d’embauche chez ces mastodontes s’est accru de 16,7 %.

 

Des emplois durables

En majorité, elles ont à offrir des emplois durables. Les CDI ou CDD de plus de 6 mois comptent en effet pour un plus de la moitié des postes proposés. Un peu plus d’un tiers (36 %) sont des contrats saisonniers. Autre point : les processus de recrutement seront lancés lors de la première partie de l’année. Huit entreprises sur dix déclarent en effet vouloir recruter dans les 6 premiers mois. Cela leur laisse donc un mois pour trouver la perle rare. Et déjà, elles appréhendent. 42,6 % des établissements comptant embaucher pensent que le recrutement va être difficile. Plus elles cherchent un profil qualifié, diplômé, plus elles anticipent des difficultés. La part des projets jugés difficiles s’élève à 47 % pour les ingénieurs et cadres contre 37 % pour les manœuvre et ouvriers non qualifiés.

 

Des recrutements difficiles

Les professionnels les plus recherchés demeurent, en 2012, les responsables informatiques, profil le plus recherché dans la catégorie cadre. Suivent ensuite les demandes en ingénieur chargé d’études dans l’industrie, des comptables et financiers, des cadres technico-commercial, des acheteurs, des chefs de chantier, des professeurs dans le secondaire, des médecins et des agents immobiliers. Les entreprises cherchent aussi des agents d’entretien, des apprentis cuisiniers, des aides à domicile ou encore des infirmiers. La tâche promet d’être ardue. Inadéquation des profils par rapport aux postes, la pénurie de candidats, les conditions de travail difficiles ou encore l’image peu attractive d’un secteur ou d’une entreprise, sont invoqués par les recruteurs comme autant d’obstacles à l’embauche. Le coût du travail n’apparaît pas réellement comme un problème. Les charges jugées trop élevées ou le manque d’aides à l’embauche ne sont cités que par 1,2 % des recruteurs potentiels.

Lucile Chevalier

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5552 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X