emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Pour les jeunes diplômés, la présidentielle ne changera rien

Pour les jeunes diplômés, la présidentielle ne changera rien
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Avec la crise, ils pensent que leurs chances de décrocher rapidement un job sont plutôt faibles. Pourtant, ils continuent à envisager leur avenir professionnel en France. Le regard que porte les jeunes diplômés sur le marché du travail et l’entreprise est ambigu, révèle le baromètre Ifop pour le cabinet de Deloitte.

Les jeunes sont au cœur des programmes présidentiels. Au PS, François Hollande en fait un des axes principaux de sa campagne avec ses 150 000 contrats d’avenir et ses « contrats génération » (voir article « les mesures de Hollande pour l’emploi » http://www.emploi-pro.fr/article/les-mesures-de-hollande-pour-l-emploi-4284.html). A l’UMP, dans la droite ligne du mandat Sarkozy, on pense que la solution passe par le développement de l’apprentissage. Il suffit de s’inspirer de ce qui se passe en Allemagne. L’institut de sondage Ifop a voulu, à travers un « baromètre de l’humeur des jeunes diplômés » et à quelques mois de la présidentielle, savoir ce que les jeunes en pensent et décrypter leur ressenti face au marché du travail. Premier enseignement assez dur pour les candidats : les 1001 jeunes diplômés sondés ne croient pas, à 73 %, que l’élection présidentielle améliorera leur situation face à l’emploi. Sceptiques donc, mais pas complètement désabusés.

 

87 % envisagent leur avenir en France

Le baromètre dresse, en effet, un portrait très ambigu et mitigé de la jeunesse française. Pour ceux qui sont en recherche d’un emploi, avec la crise, ils ont conscience que la tâche ne sera pas facile. 51 % estiment ainsi leurs chances peu élevées ou nulles de décrocher un job dans les 6 mois. Et pourtant, ils n’envisagent pas l’exil. 87 % continuent à envisager leur avenir professionnel en France.

 

L’entreprise, un lieu d’épanouissement personnel

58 % des jeunes diplômés, qu’ils soient en poste ou en recherche d’emploi, déclarent qu’il faut se méfier des employeurs. Toutefois, 57 % des jeunes en postes déclarent que les dirigeants sont des exemples à suivre. Et la valse des enseignements, en apparence contradictoires, continue. Les avis ne sont ni blancs ni noirs. 84 % des jeunes perçoivent l’entreprise comme un lieu d’épanouissement personnel. Et pourtant pour 40 % des jeunes en poste, le travail c’est avant tout (40 %) une façon de gagner de l’argent, avant une source d’épanouissement personnel (30 %). En outre, ils sont près de 82 % à estimer que l’entreprise s’arroge pour mission première de satisfaire les clients. Seulement 14 % des sondés estiment que les entreprises prêtent la même attention aux clients et aux employés.

Les jeunes en recherche d’emploi jugent aussi les méthodes de recrutement imparfaites. 77 % d’entre eux estiment qu’elles prennent trop en compte le CV et pas la personnalité des candidats. Mais 44 % déclarent, toutefois, que le diplôme n’est en rien un sésame pour obtenir un poste. Non, pour décrocher un job, c’est le réseau et la famille qui jouent (77 %), devant les cabinets de recrutement (54 %) et les associations type Apec ou Afij (46 %).

Lucile Chevalier

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5278 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X