emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Quatre secteurs phares pour une reprise de l'emploi des cadres

Quatre secteurs phares pour une reprise de l'emploi des cadres
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
S'il est trop tôt pour parler de reprise, une inflexion s'amorce sur le marché du travail, notamment pour les ingénieurs et les techniciens. Focus sur quatre secteurs qui recrutent.

Le marché de l'emploi pourrait bien être à un point d'inflexion. En témoigne le nombre d’offres confiées à l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Fin février, il augmentait de 29 % par rapport au mois de janvier, tous secteurs confondus. Ce que confirme Damien Crequer, associé du cabinet Taste : "Les évolutions actuelles augurent d’une reprise rapide et plutôt forte de l’emploi des cadres. Après une chute de 50% en 2009, nous venons de retrouver le volume d’activité de 2008." Tous les secteurs ne sont pas à la même enseigne, à l’image du BTP, qui s’attend à perdre 30000 emplois en 2010. "L'Usine Nouvelle" passe au crible quatre secteurs qui repartent.
 
Energie : toujours le vent en poupe
 
Pas de crise pour le secteur de l’énergie. Il fera encore appel à de gros volumes de recrutement en 2010. EdF affiche toujours l’ambition d’embaucher 15000 personnes dans les cinq ans et GdF Suez annonce 100000 recrutements dans le monde d’ici à 2013. "Le marché de l’énergie est l’un de ceux qui a le moins souffert de la crise, car il est lié à la consommation d’énergie, qui a augmenté", explique Vincent Riss, le DRH Europe de GE Energy. Le groupe américain, qui compte 25000 salariés en Europe dont 3000 en France, va embaucher 1000 personnes cette année, en grande majorité des ingénieurs. Le nucléaire demeure l’une des principales locomotives du secteur. Areva prévoit ainsi 3000 recrutements en 2010, dont un tiers en France, principalement dans les domaines de la construction des réacteurs et du cycle du combustible. Dans les énergies vertes, les volumes sont plus faibles, mais ils augmentent. "Nous prévoyons 2000 nouveaux emplois verts dans les dix ans en Europe, principalement dans l’éolien offshore", reprend Vincent Riss.
 
Agroalimentaire : un frémissement
 
D’après l’Observatoire des métiers des industries alimentaires (Observia), ce sont environ 30000 personnes qui quitteront "naturellement" le secteur agroalimentaire cette année. Autant de remplacements à prévoir. Une bonne nouvelle dans "un secteur peu sensible à la conjoncture", résume Charles Maitenaz, directeur chez Michael Page Ingénieurs & Techniciens. Parmi les compétences recherchées, selon le vice-président d’Observia, Christian Cretier, "les ingénieurs et les commerciaux figurent en bonne place". La qualité environnementale et le développement durable sont deux moteurs. Côté grands groupes, Danone prévoit 200 recrutements de cadres cette année. "Plus ou moins autant que l’an dernier", selon un porte-parole. Les transformateurs sont aussi sur une bonne tendance. Comme le spécialiste de l’amidon, Roquette, qui recrute actuellement une dizaine de chercheurs et ingénieurs spécialisés dans les polymères ou les microalgues, deux nouvelles compétences.
 
Sociétés de service : appel d'air
 
"Elles ont beaucoup restructuré l’an dernier, mais elles reprennent les recrutements", assure Bern Terrel, directeur au cabinet de recrutement Hudson. Secouées par la crise de l’automobile en 2009, elles regagnent un peu de marge de manoeuvre grâce à la faible reprise de 2010. Assystem prévoit ainsi 1200 embauches. "Nous ne sommes pas revenus au niveau de 2008, mais c’est mieux qu’en 2009", estime Gérard Brescon, le directeur général d’Assystem. Principalement grâce à l’énergie. "Les recrutements seront soutenus dans les sociétés d’ingénierie opérant dans l’énergie, l’environnement et les infrastructures", estime Karine Leverger, la déléguée générale du Syntec Ingénierie. C’est justement dans ces secteurs que Sogeti veut grossir ses troupes. "Nous accélérons dans l’énergie, le ferroviaire, la défense et les télécoms", confie Christophe Vallet, le directeur Ile-de- France de Sogeti High Tech. Portée par les grands contrats à l’international de ses clients, la SSII table sur 1500 recrutements en France cette année.
 
Ferroviaire : sur sa lancée
 
"Avec la préoccupation environnementale, le ferroviaire a bonne presse", explique Héric Manusset, le directeur général de l’association des industries ferroviaires du Nord-Pas-de-Calais/Picardie. Une réputation positive qui se transforme en contrats sonnants et trébuchants pour construire ici une ligne à grande vitesse, là un tramway, ailleurs un tram-train. A Crespon, dans le Nord, Bombardier a annoncé son intention de recruter plusieurs dizaines d’ingénieurs cette année. Dans un premier temps, il faut concevoir le véhicule et préparer la ligne de production. Ensuite seront recrutés les techniciens. Les équipementiers en profitent aussi. Renaud Buronfosse, le directeur du pôle stratégie à la Fédération des industries mécaniques confirme: "Le ferroviaire est un de nos marchés clients en croissance."
 
Christophe Bys et Arnaud Dumas

L'intérim repart dans l'industrie
L'intérim est considéré comme un indicateur avancé de la conjoncture. Si cela se vérifie cette fois encore, c’est une bonne nouvelle pour l’emploi, car la Dares vient de publier ses statistiques pour le quatrième trimestre de 2009. Le rebond se confirme: +5% par rapport au trimestre précédent, mais -3,6% sur un an. Reste que la hausse est particulièrement forte dans l’industrie (+8,6%), avec des pics dans l’électricité l’électronique et l’informatique (+13,7%) ou encore dans la fabrication de matériels de transport (+14,8%). Et ce, pour le troisième trimestre consécutif, si bien que le nombre de postes concernés est aujourd’hui à peine inférieur au niveau atteint fin 2008. L’intérim représentait au dernier trimestre 2009 5,7% de l’emploi salarié industriel. Soit plus qu’en 2008, mais moins que le niveau moyen entre 2000 et 2007, à 7%.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8064 offres d’emploi en ligne

Fermer X