emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Recrutements des cadres : vers la fin du copinage

 | par Gwenole Guiomard

Recrutements des cadres : vers la fin du copinage
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
L’Apec est formelle : le recrutement des cadres se fait de moins en moins par cooptation. La recherche des compétences sur le marché avec une annonce devient la norme. Le réseau peut toujours être utile, mais il ne sera pas suffisant.

Les résultats de l’étude de l’Apec sur le recrutement des cadres constituent une excellente nouvelle pour les cadres français et les probabilités de recruter pour des compétences plus que du fait d’un réseau voire du copinage. Selon l’Apec, « 81% des recrutements réalisés au cours des 12 derniers mois ont donné lieu à la publication d’une offre. C’est 15 points de plus qu’en 2006 ».
Autre preuve que le recrutement dans l’ombre n’est plus de mise en France, seul un recrutement de cadre sur 100 a été effectué exclusivement par cooptation. Aujourd’hui, les recruteurs panachent systématiquement les moyens de faire de la publicité sur un recrutement donné : diffusion d’une offre, salon, CVthèque, associations d’anciens élèves...

L’offre d’emploi : le meilleur allié du recrutement
Pour l’Apec, le moyen le plus efficace de recruter un cadre est devenu la publication de l’offre. C’est le moyen qui permet d’aboutir le plus fréquemment à un recrutement effectif. Selon les entreprises, la crise ne changera pas cette prédominance, déjà accentuée ces dernières années par l’utilisation facilitée d’Internet.
Le marché caché de l’emploi est donc en passe de disparaitre. La façon britannique de recruter, avec une annonce de vacance de poste quasi systématique, est aujourd’hui la norme en France. Cela permet une plus grande fluidité du marché et constitue une lutte contre la discrimination lors du recrutement.
Cette façon de faire n’exclut pas tous les copinages mais elle les combat. Ainsi, selon l’enquête de l’Apec, seuls 19 recrutements sur 100 ont été réalisés sans que le besoin de l’entreprise ne soit rendu public. Et dans 10 cas, les candidats ont pu, à leur initiative, (CVthèque, candidature spontanée…) faire une offre de service.
Les offres d’emploi constituent actuellement la méthode de « sourcing » la plus fréquemment utilisée dans ce dispositif « multicanaux ». Elle offre un excellent « rendement » puisque dans plus de la moitié des recrutements, le candidat finalement embauché a été rencontré grâce à sa réponse à une offre d’emploi. Dans ce même type de dispositif « multicanaux », (je trouve ce point pas très clair c’est quoi le dispositif multicanaux ?) le réseau constitue le 2ème moyen le plus fréquemment à l’origine du contact avec le cadre embauché.

Gwenole Guiomard

En moyenne 26 candidatures par poste
Les entreprises déclarent qu’elles ont examiné en moyenne 26 candidatures pour le dernier poste de cadre qu’elles ont pourvu. 22 % seulement déclarent avoir examiné moins de 5 candidatures. En outre, les 3/4 des entreprises jugent que les profils qu’elles ont examinés étaient plutôt bien adaptés. Pour les recruteurs qui n’ont pas diffusé d’offres, cette proportion est de 9 sur 10. Ce résultat s’explique par la présélection automatique de certains moyens de sourcing tels que les CVthèques.




 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8723 offres d’emploi en ligne

Fermer X