emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Résolution pour 2013 : j’arrive à l’heure à mes entretiens

Résolution pour 2013 : j’arrive à l’heure à mes entretiens
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Accident sur la ligne de RER, embouteillage, ou plus prosaïquement une panne de réveil. Qu’importe ! Les recruteurs d’après une étude de Robert Half ne tolèrent que très peu les retards.

N’y pensez pas. Le retard pour un entretien passe de moins en moins auprès des recruteurs. Selon une étude menée par le cabinet Robert Half auprès de 200 responsables des ressources humaines français, 12 % d’entre eux sont des maniaques de la ponctualité et ne tolèrent aucun retard. Pour les autres, la patience a rapidement ses limites. 28,5 % des DRH interrogés sont prêts à accorder une à cinq minutes de retard. Après ces 5 minutes de tolérance, ils commencent déjà à se faire une idée du retardataire et elle n’est pas bonne. Pour 37 % des sondés, la mauvaise impression survient à partir de 6 à 10 minutes d’attente. 18 % patientent entre 11 et 20 minutes. Et enfin, 4,5 % des responsables RH ne condamne le candidat qu’au-delà de 20 minutes de retard.  

 

Un retard est mal interprété

« Un retard peut être très mal interprété par votre interlocuteur : manque de respect, absence de professionnalisme, incapacité à être ponctuel et, éventuellement, manque de motivation pour le poste… Sans oublier que le candidat en retard peut voir son entretien purement et simplement annulé, le recruteur ne pouvant pas matériellement aménager son agenda – souvent déjà bien rempli – pour le recevoir », met en garde Noémie Cicurel, directrice chez Robert Half International France.

 

Quelques conseils pour arriver à l’heure

C’est donc décidé. Pour 2013, autant mettre toutes les chances de son côté et arriver à l’heure à ses entretiens. Le travail commence la veille de l’entretien en estimant combien de temps le trajet va prendre pour se rendre au rendez-vous. Il faut repérer le parcours sur Internet et, surtout, ne pas oublier de prendre en compte différents éléments perturbateurs. Les heures de pointe sont synonymes de bouchons   et quant aux transports en commun, il s’agit de s’assurer qu’il n’y ait pas de grève le jour J. Si vous ne connaissez pas le chemin, ce n’est pas plus mal de prévoir un peu large au cas où vous vous perdriez dans le quartier. Mais pas trop large.   Il n’y a pas pire, si l’on est déjà d’un tempérament stressé, qu’attendre 30 minutes en salle d’attente. Les angoisses resurgissent.

Si malgré tous vos efforts, vous êtes quand même en retard. Cela peut arriver. Il faut dès lors rapidement prévenir votre interlocuteur de votre absence. Une fois arrivée, excusez-vous poliment et passez rapidement à autre chose. Il ne faut pas rester là-dessus et entamer la discussion du pourquoi vous êtes là : décrocher le poste.

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

12557 offres d’emploi en ligne

Fermer X