emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Responsable formation : diffuser la stratégie de l'enseigne en interne

 | par La rédaction de  LSA

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
«La mission d'un responsable formation est de puiser le savoir-faire des équipes, le comprendre et le décomposer pour le rendre transmissible à grande échelle. J'ai essentiellement travaillé dans la distribution. Mais je pourrais aussi bien former des ing


Philippe Altounian, 50 ans, directeur de la formation de Sephora.

 


© Laetitia Duarte
 


Son CV

? Philippe Altouninan devient moniteur d'équitation à 17ans.
? Bac en poche, il intègre Fnac Service en 1981 au poste de responsable de magasin, puis responsable régional en 1985, avant de créer une structure de formation pour les franchisés.
? En1993, il crée l'école interne de formation de la Fnac
? Mobilité au sein de PPR : entre chez Rexel pour bâtir son école internationale.
? En 2002, devient consultant en ingénierie de formation.
? Recruté par Sephora en septembre 2004 comme responsable de formation. Reconstruit l'ensemble du plan de formation dès la première année.

CARRIÈRE Poste devenu stratégique, le responsable de la formation accompagne le développement d'une enseigne en adaptant les compétences des équipes à leurs missions.

C'est un paradoxe : il n'existe pas vraiment de formation préparant au métier de responsable de la formation! Le seul point commun entre les parcours professionnels de ceux qui occupent cette fonction est la dualité. Ils ont une double expérience: en magasins et dans la formation. Le cursus initial compte finalement assez peu: Philippe Altounian (lire ci-dessus) qui manage aujourd'hui une équipe de12 personnes spécialisées dans la formation, s'est arrêté au Bac. Max Vincent, 40ans, responsable d'une équipe de trois formateurs chez Habitat, est diplômé d'une école de commerce.Mais tous deux ont une vingtaine d'années de carrière dans le commerce de détail

Après l'Institut des hautes études économiques et commerciales (Inseec) à Bordeaux, Max Vincent est entré chez Kiabi au poste de chef de produits, avant d'aller «en magasin», comme chef de rayon, puis directeur. On lui propose ensuite de devenir concepteur-formateur à l'institut de formation, et, enfin, responsable régional de la formation.

C'est aussi en magasin que Philippe Altounian a goûté à la formation: «En tant que directeur régional au sein du réseau Fnac Service, j'ai pris l'habitude d'identifier les bonnes pratiques et de les transmettre. » C'est ainsi qu'on lui a demandé de mettre en place une école de vente pour le réseau de franchisés.

L'art de passer de l'abstrait au concret

L'un comme l'autre ont abordé l'univers de la formation et développé l'art de la pédagogie avec passion. Leur mission consiste à mettre la stratégie de l'enseigne «en musique». Ce qui revient à passer de l'abstrait au concret: traduire de grandes orientations en modules de formation pratique, adaptés aux besoins des vendeurs et aux contraintes d'exploitation des magasins. La stratégie de Sephora repose sur le développement de marques exclusives, qui requièrent une véritable expertise de la part des vendeurs. Philippe Altounian est allé chercher une spécialiste américaine pour mettre au point la formation ad hoc. Cette tâche devient de plus en plus lourde à mesure que la législation sur la formation continue se développe. «Nous sommes encore en train de gérer la réforme de mai 2004, commente Max Vincent. J'ai hiérarchisé les actions: en 2005, je me suis attaqué au droit individuel à la formation (Dif) et à sa gestion concrète. Cette année, j'ouvre le chantier de la professionnalisation en développant les partenariats avec des écoles.»

Ce qui ne l'a pas empêché, parallèlement, de mettre au point de nouveaux modules «métiers» de deux jours pour les vendeurs centrés sur les huit univers de produits de Habitat : art de la table, literie, jardin, textile, etc.

Un besoin permanent de sortir de leur bulle

Le principal moment de leur mission reste l'élaboration du plan annuel de formation, dont les grandes lignes et le budget doivent être soumis à la direction et au comité d'entreprise. Stratégique dans un métier de service comme la distribution, le budget représente entre 3% et 5% de la masse salariale, trois fois plus que l'obligation légale. Dès son arrivée à Sephora, Philippe Altounian a décidé de le remettre à plat: «En confiant l'ensemble des formations à des prestataires extérieurs, l'enseigne perdait une partie de son âme et de sa culture. J'ai créé une école interne pour préserver son ADN!» Le choix entre externalisation et gestion interne est l'une des grandes problématiques posées aux responsables de formation.

Tous secteurs confondus, plus de la moitié des entreprises sous-traitent une partie de leurs actions de formation.Y compris Habitat, où une équipe de trois formateurs assure pourtant tout un éventail de modules (cycle d'intégration pour les vendeurs et les managers, fondamentaux du management, accueil et vente...). Leurs choix n'ont rien de dogmatique. «Notre équipe est plutôt généraliste, explique Max Vincent. Quand nous avons des besoins de formations spécifiques ou quandnous souhaitons ressourcer certains de nos modules, nous n'hésitons pas à faire appels à des prestataires spécialisés,
pour la conception ou l'animation de programmes. Il est toujours dangereux de vivre en autarcie!»

Les responsables de la formation ont régulièrement besoin de «sortir de leur bulle », selon les termes de Max Vincent pour sentir l'évolution de leurs trois marchés: le marché interne (les salariés du groupe), celui de la formation (et toutes les innovations pédagogiques), enfin celui de la grande consommation (puisqu'ils doivent préparer les vendeurs à répondre aux besoins du client). Rattachés à la direction des ressources humaines, ils sont pourtant bien seuls! Difficile de parler métier avec ses collègues quand il n'y a guère qu'un seul responsable de la formation par enseigne (à condition toutefois qu'elle compte plus de 500 salariés!). Et que la seule perspective d'évolution possible est de prendre la place de son interlocuteur le plus proche: le DRH...

SABINE GERMAIN

L'ESSENTIEL DE LA FONCTION


Ses missions
> Préparer le plan annuel de formation: qui former? sur quelle durée? dans quel cadre? pour quel budget?
> Concevoir et valider le contenu des modules de formation en fonction des objectifs stratégiques de l'enseigne, des besoins identifiés sur le terrain et des contraintes d'exploitation des points de vente.
> Animer l'équipe de formateurs.
> Élaborer le planning de formation et le diffuser dans l'ensemble du réseau.
> S'assurer que la logistique suit.
> Mettre en place la réforme de la formation professionnelle de mai 2004.
>Se tenir informéde toutes les innovations pédagogiques ou réglementaires.

Le recrutement
> Souvent atypique! Généralement, une formation initiale de bon niveau (Bac + 4 ou 5) doublée d'une dizaine d'années d'expérience.
> Dans l'idéal, le responsable de la formation a une double expérience dans la distribution (en magasin) et la formation.
> Son profil et ses responsabilités dépendent de la culture de l'enseigne, de la place accordée à la formation et du mode de gestion de la formation (externalisation totale, partielle ou, au contraire, gestion directe de la formation, avec création d'une école interne).

La rémunération annuelle

> De 40 000 à 75 000€ bruts par an selon la taille de l'enseigne.
À noter: les rémunérations des responsables de formation évoluent en moyenne de 3% par an.

Les qualités requises

> Le sens de l'écoute et de l'observation, pour comprendre les métiers et les missions de chacun.
> La curiosité, pour guetter les évolutions du marché ainsi que les innovations pédagogiques et les nouveaux prestataires.
> La rigueur dans l'organisation des modules de formation et la gestion des plannings.
> Le sens de la négociation, pour communiquer les priorités en matière de formation au comité directeur et à toute l'entreprise.
> La mobilité.

Les évolutions possibles
Elles sont assez restreintes: étant déjà passé en magasin (idéalement à la direction d'un point de vente), le responsable de formation ne peut guère évoluer que vers les ressources humaines. Au poste de DRH par exemple.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8695 offres d’emploi en ligne

Fermer X