emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Réussir sa relance après un entretien d’embauche

 | par Lucile Chevalier

Réussir sa relance après un entretien d’embauche
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Vous avez décroché un entretien d’embauche. Bien. L’entretien s’est bien déroulé. Encore mieux. Problème : le recruteur ne vous rappelle pas. Vous passez alors vos journées à attendre son appel. Une solution : le relancer. Voici comment s’y prendre.

 

M. Dupont était plutôt content de lui. Mais c’était il y a 2 jours. Il est sorti de son entretien d’embauche, le sourire aux lèvres. C’est sûr. Il est fait pour le poste. Aujourd’hui, il commence à douter. Le téléphone ne sonne toujours pas. Il ne voit rien venir du côté de sa boîte mail. Il commence sérieusement à se faire du mauvais sang. Que faut-il qu’il fasse ?

 « La relance est une étape importante du processus du recrutement, précise explique Gaëlle Marre, directrice d’Officeteam chez le recruteur Robert Half. Au pire, elle est considérée comme normale. Au mieux, elle fait la différence. Le candidat montre sa motivation. Elle est aussi l’occasion de vendre à nouveau ses compétences, ses atouts pour le poste ».

 

Faire une sorte de bilan de l’entretien

Soit, mais quand le faire et comment s’y prendre ? La bonne relance se déroule en 2 ou 3 étapes. Tout d’abord, le lendemain de l’entretien ou au pire 48 heures plus tard, le candidat envoie un mail de remerciement. La démarche est devenue coutumière. Les recruteurs la considèrent comme « normal ». Bien sûr, il faut remercier le recruteur de vous avoir reçu mais s’arrêter là serait un peu court. Il faut, ensuite, faire une sorte de bilan de l’entretien en montrant que l’on a bien compris les enjeux du poste et se vendre à nouveau en « éclaircissant éventuellement 1 ou 2 points qui ont été effleurés au cours de l’entretien (une compétence utile au poste mais non abordée, une expérience méritant d’être valorisée, etc…) » conseille Fed finance.

 

« Quand bénéficiera-t-il d’un retour ? »

2e étape : la vraie relance. Elle arrive une semaine ou deux après l’entretien. « La relance se prépare en effet lors de l’entretien d’embauche. Quand ce dernier arrive à terme, si le sujet n’a pas été abordé par le recruteur, le candidat doit demander les suites qui seront données : y aura-t-il d’autres entretiens ? Quand bénéficiera-t-il d’un retour ? », fait-on savoir chez Robert Half. Ainsi, si le processus de recrutement est plutôt court, il faut envoyer un mail de relance après une semaine. S’il est plus long, il faut compter deux semaines. Ici, comme dans le mail de remerciement, le candidat ne peut se contenter de dire qu’il est en attente d’une réponse. Il ne doit pas non plus demander une réponse sous prétexte qu’une autre entreprise veut absolument le recruter. Dans le cadre d’une relance, cela agacera le recruteur. Donc, dans ce mail, le candidat fait savoir qu’il est toujours intéressé et disponible pour le poste. Il enrobe le tout en rappelant ses qualités pour le poste.

Toujours rien ? Alors, et seulement dans ce cas-là, le candidat devra prendre son téléphone et appeler le recruteur pour demander où en est le processus de recrutement. Il glissera au passage quelque chose comme « si vous avez besoin de références, je peux vous faire parvenir les coordonnées de mon manager… ». Puis la relance se terminera. En faire une 4e prendrait des allures de harcèlement.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

4 enjeux majeurs dans le recrutement de cadres

4 enjeux majeurs dans le recrutement de cadres

8 choses à savoir pour mieux se faire recruter

8 choses à savoir pour mieux se faire recruter

Comment le nouvel ordre mondial façonne le recrutement de demain ?

Comment le nouvel ordre mondial façonne le recrutement de demain ?

Première édition du baromètre des soft skills

Première édition du baromètre des soft skills

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8850 offres d’emploi en ligne

Fermer X