emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Réussir son entretien d'embauche

 | par Marie-Hélène Chaplain

Réussir son entretien d'embauche
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Se retrouver face à un futur employeur est toujours une épreuve, que l'on franchira plus facilement en jouant sur l'écoute, la motivation et la dynamique commerciale.

Bien étudier l'entreprise
Je n'avais jamais travaillé en agence, à l'exception de deux stages d'un mois. Nous étions plusieurs candidates sur le poste à pourvoir, dont une jeune femme qui avait deux ans d'expérience.  Avant l'entretien, j'ai bien étudié l'entreprise OVP et j'ai réfléchi à mes atouts : une maturité acquise avec l'âge, une expérience en hôtellerie qui m'a donné le sens de l'accueil, une année à Londres formatrice pour l'ouverture d'esprit...
d Pendant une heure, j'ai répondu aux questions du chef d'agence : présentation de mon parcours, questions techniques, mise en situation de vente... A la fin de l'entretien, je ne pensais pas vraiment l'avoir convaincu !   Lorsqu'il m'a annoncé la nouvelle une semaine plus tard, j'étais ravie. Mais je savais qu'il fallait ensuite passer la barre des mois d'essai !

Pas de panique ! Passer un entretien d'embauche est une étape obligatoire mais pas forcément douloureuse. Bien préparé, cet entretien peut même être agréable.
Première leçon : soigner son apparence. Il convient d'adopter une tenue sobre, sans tomber pour autant dans le vêtement strict, et l'agrémenter d'une touche de fantaisie (bijou pour les filles, chemise colorée pour les garçons...) qui reflète votre personnalité. "Bien sûr, nous faisons attention à l'apparence mais nous avons appris à nous méfier des préjugés. S'il est efficace, un vendeur sera apprécié par la clientèle, même avec un piercing au sourcil !", affirme Pascal Girardot. Il fait régulièrement passer des entretiens d'embauche pour ses huit points de vente en Bourgogne/Franche-Comté.
Deuxième condition : ne jamais arriver en terrain conquis, même si l'on est un ancien stagiaire de l'entreprise, ce qui est souvent le cas. Se présenter à un entretien en étant persuadé que le poste est naturellement pour soi peut entraîner de graves désillusions ! "Nous gardons toujours au chaud un vivier d'anciens stagiaires, que l'on peut rappeler dès qu'un poste se libère", confirme Loïc Planche, PDG du groupe OVP (Selectour). A l'ANPE tourisme de Paris, la directrice Marina Carabeufs conseille "l'écoute plus que l'expression. Il faut parfois dire aux candidats de réfréner leur enthousiasme !". Car si un postulant écoute bien les questions de son recruteur, on peut penser qu'il en fera de même avec ses clients.
C'est ce qu'a compris Magali Tourelle, 29 ans, ancienne conseillère voyages chez Nouvelles Frontières, puis Donatello et Philibert Tourisme. Cette jeune femme qui travaille aujourd'hui dans l'agence lyonnaise d'ESL (séjours linguistiques) a réussi tous ses entretiens, en "écoutant ce qu'on me disait et en m'adaptant à la personnalité qui se trouvait en face de moi".
Surtout pas de bluff !
Troisième leçon : mettre en avant ses capacités de vente plutôt que sa passion des voyages. "Les responsables d'agences nous demandent de plus en plus des profils de vendeurs, certains hésitent même à recevoir des diplômés en BTS tourisme. Les compétences commerciales sont devenues essentielles", assure Marina Carabeufs. Pendant l'entretien enfin, inutile de jouer un personnage qu'il sera ensuite difficile d'assumer : la spontanéité et l'honnêteté sont toujours gagnantes. "La motivation, les potentialités commerciales et l'ouverture d'esprit sont capitales. Mais j'attends aussi d'un candidat qu'il me montre sa personnalité", conclut Pascal Girardot.


A faire 
- Choisir des vêtements dans lesquels on se sent bien. 
- Arriver quelques minutes en avance (mais pas trop !) pour se familiariser avec le lieu. 
- Rester posé et courtois pendant l'entretien, quoi qu'il arrive.


A éviter 
- Adopter une attitude de conquérant. 
- Poser des questions sur les vacances, les avantages... 
- Etaler ses références pour prouver que l'on a voyagé.


 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8695 offres d’emploi en ligne

Fermer X