emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Se former quand on est chômeur

 | par Gwenole Guiomard

Se former quand on est chômeur
Marc Picquette,Pôle Emploi.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Utiliser sa période de chômage pour se former est une bonne idée. Pour cela, il faudra réfléchir à ce projet de formation avant même son licenciement. Et valider le cursus souhaité par son conseiller Pôle emploi dès le premier rendez-vous.

 

La période de chômage est une excellente occasion de se former et donc d’améliorer son employabilité. De nombreux organismes publics ou parapublics peuvent aider au financement de ces cursus. En général, les conseils régionaux constituent même les plus gros financeurs. Il n’empêche que ces derniers ne bougeront pas sans l’aval de Pôle Emploi. Il est donc indispensable d’obtenir l’autorisation de son conseiller Pôle Emploi. Cela passe par la constitution d’un dossier de formation de qualité.

 

Une catastrophe

Avant toute démarche auprès de son conseiller, il faudra donc déterminer, avec le plus grand soin possible, la formation nécessaire. Il faut réaliser ce projet le plus tôt possible. Et cela avant même le licenciement si ce dernier est prévisible. Cela permet d’arriver devant son conseiller Pôle Emploi avec un dossier bien ficelé. « Le point de passage obligatoire est le conseiller de Pôle Emploi, rappelle Marc Picquette, directeur en charge de l'orientation et de la formation à Pôle Emploi. Le demandeur d’emploi ne doit pas s’engager dans un cursus avant de le rencontrer. Car toute formation doit être validée par nos soins. Nous donnons notre autorisation même si nous ne le finançons pas obligatoirement. Si Pôle Emploi considère le projet comme incohérent, l’aval ne sera pas donné et nous pouvons bloquer les indemnisations du chômeur ». Une catastrophe car les sommes consacrées au financement de la formation sont, en moyenne, de 80 % en salaires et 20 % en frais pédagogiques. Outre le « manque à gagner », se faire bloquer son indemnisation par Pôle Emploi constitue donc un handicap majeur dans le financement d’un cursus.

 

652 euros par mois

Une fois le cursus choisi et validé, le conseiller Pôle Emploi vérifiera que la formation choisie est finançable par Pôle Emploi ou le conseil régional. Si c’est le cas, le coût du cursus sera financé par la puissance publique avec possibilité de disposer d’une aide aux frais associés à la formation (Afaf) pour prendre en charge les repas, l’hébergement et les déplacements. Cela représente 665 euros par mois pour un plafond de 1500 euros pour l’ensemble de la formation.

Si le cursus ne fait pas partie des listes de cursus financés, Pôle Emploi dispose de fonds pour financer ces cours. C’est évalué au cas par cas. Ensuite, la dernière solution est de s’acquitter soi-même des coûts pédagogiques.

Mais, dans un cas comme dans l’autre, si la formation est validée, le demandeur d’emploi percevra sa rémunération en allocation recherche emploi (ARE). Il est simplement qualifié en ARE formation avec le même taux que les autres demandeurs d’emploi. Il est dispensé de recherche d’emploi pendant son cursus. Il y a aussi possibilité de financer sa formation via un contrat de professionnalisation. Enfin, pour les demandeurs d’emploi non   indemnisé, il est possible d’actionner une allocation de 652 euros par mois pour se former.

« Les indemnités de Pôle emploi m’ont permis de financer ma formation »

Nicolas Klein, 27 ans, demandeur d’emploi, suit les cours du Mastère spécialiséentrepreneur de Grenoble école de management.

« Je suis demandeur d’emploi depuis la fin 2011. J’ai profité de cette périodepour suivre un Mastère spécialisé entrepreneur. Je me suis inscrit à Pôle Emploi en souhaitant créer une entreprise. Lors de mon premier rendez-vous avec le conseiller Pôle Emploi, je lui ai précisé mes souhaits. J’avais besoinde son aval. J’avais bien préparé mon dossier de formation. J’ai réussi à le convaincre du bien-fondé de ma démarche et il m’a prescrit ce cursus.J’ai donc été autorisé à suivre ce MS comme stagiaire de la formation continue. Jesuis dispensé de recherche d’emploi pendant la durée de la formation qui a duré 15mois. Cette validation m’a permis de percevoir l’allocation chômage. J’aiperçu la même indemnité ( Aide auRetour à l'Emploi formation) que si j’avais été en rechercheclassique d’emploi. Ces subsides, et des économies que j’avais constituées, m’ontpermis de vivre et de payer ma formation. Mon cursus m’a coûté 12 000 euros ».

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8666 offres d’emploi en ligne

Fermer X