emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Selon les cadres, les discriminations progressent

Selon les cadres, les discriminations progressent
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
En matière d’embauche, l’Apec a recueilli en 2012 les avis des recruteurs et des postulants. Les impressions sont très partagées. Les cadres estiment que les discriminations progressent. Pas les recruteurs.

C’est une évidence. Tous l’admettent. Chez les cadres, l’âge n’est pas un ami qui vous veut du bien. D’ailleurs, selon l’enquête menée par l’Apec publiée le 16 janvier, 60 % des recruteurs, plus de 90 % des intermédiaires du recrutements et 84 % des cadres estiment que le « critères de l’âge est la discrimination la plus répandue ». Pour les cadres, cela commence dès l’offre d’emploi avec parfois des mentions sur la durée d’expérience exigée, ou encore l’apparition du terme « junior » ou « senior » ou « jeune diplômé ». Ln descriptif fixe indirectement des limites d’âges. En 2012, 27 % des cadres sondés par l’Apec ont déclaré avoir ressenti personnellement une discrimination lors de la consultation d’offres d’emploi. En 2005, ils étaient … 27 % à avoir cette impression.

 

Des progrès ?

Pas de grands changements selon les postulants donc. Et encore, l’offre d’emploi n’est que la première marche à franchir pour décrocher un poste. Après, avec l’entretien d’embauche, les discriminations auraient progressées, jugent les cadres. « La part des cadres ayant ressenti une discrimination lors d’un entretien de recrutement a progressé, passant de 28 % à 34 % » entre 2005 et 2012, indique l’Apec. Ce sentiment trouve son origine dans des remarques ou questions survenues lors de l’entretien sur par exemple la situation familiale, le mode de garde des enfants, les projets de grossesse ou encore sur les origines ethniques ou sur, une fois encore, l’âge…

Les recruteurs, eux, ne sont pas franchement d’accord. Pour eux, des progrès ont été faits en 10 ans. 45 % des recruteurs en entreprises et 58 % des recruteurs intermédiaires estiment même que les discriminations ont reculé. Le cadre législatif est devenu plus contraignant, d’une part. D’autre part, il y a l’image de l’entreprise qui ne peut souffrir de voir ses méthodes de recrutements taxées de discriminantes. Les cadres sont moyennement convaincus. Certes, il y a la loi. Certes, il y a l’image. Mais pour eux, en temps de crise et de montée de chômage, les recruteurs se replieraient sur des profils « standards » et proches de ceux déjà en poste. Un dialogue de sourds.

 

Les méthodes de recrutement

Pour sortir de ces contradictions, l’Apec pointe dans son enquête que « les méthodes de recrutement visant à prévenir les discriminations sont peu utilisées ». Seulement 1 entreprise sur 5 sondées organise des recrutements par simulation ou de mise en situation qui se concentrent ainsi sur les compétences uniquement. 39 % des intermédiaires le font. Le recrutement via un questionnaire « sans CV » n’est utilisé que par 9 % des entreprises et 19 % des intermédiaires. Et alors pour le CV anonyme, force est de constater que l’outil n’a pas été vraiment adopté : 5 % des entreprises et 15 % des intermédiaires l’utilisent

 

Les autres obstacles…

Pour les recruteurs, finalement, peu importe. Même si ce n’est pas parfait et que les discriminations existent encore, il ne faudrait pas exagérer. Elles seraient « parfois » ou « rarement » à l’origine d’un blocage. En général, c’est seulement l’aptitude du candidat à occuper le poste proposé qui compte. A moins bien sûr que ce même candidat passe plus de 2 heures par jours en transports pour se rendre au travail et pour regagner sa demeure. A moins aussi qu’il n’est pas son permis. Sans compter le fait qu’il vienne d’une autre fonction pour laquelle il postule. Ce sont autant d’obstacles à l’embauche reconnaissent les recruteurs .

Lucile Chevalier

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5075 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X