emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Sodexho chèques et cartes de services enquête sur le CESU

 | par La rédaction de Néorestauration

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
En partenariat avec l’Institut CSA, Sodexho chèques et cartes de services, filiale de Sodexho Alliance, a réalisé une enquête sur la notoriété du Cesu.

Mesurer la perception et le niveau de connaissance du Chèque Emploi Service Universel (Cesu), définir les éléments qui incitent ou freinent sa mise en place et évaluer les intentions de souscription, tels sont les trois objectifs visés par le baromètre réalisé en janvier 2007 sur un échantillon national représentatif de 300 responsables d’entreprises d’au moins 20 salariés. Grâce à cette enquête, menée par Sodexho chèques et cartes de services et l’Institut CSA, les résultats apportent un réel état des lieux sur le Cesu. Plus d’un an après son lancement (février 2006) par le Ministère de l’Emploi et de la cohésion sociale, le Cesu bénéficie d’une très bonne visibilité puisque 91 % des entreprises déclarent le connaître. Les avantages du dispositif sont également assez clairement perçus. 67 % le trouvent attractif d’un point de vue fiscal, 59 % le considèrent comme un outil qui s’inscrit dans une politique de rémunération globale, et 51 % le perçoivent comme une source importante de motivation et de fidélisation du personnel. Quant au marché, il semble prometteur puisque 12 % des entreprises interrogées envisagent de le mettre en place, et 7 % avant la fin 2008.
Des extensions annoncées
Mais des progrès restent à faire puisque 69 % des entreprises ne parviennent pas à identifier l’interlocuteur compétent pour utiliser le Cesu. Quant aux freins à sa mise en place, ils reposent en partie sur des questions d’environnement politique et financier. Pour 24 % des entreprises, ce dispositif ne correspond pas à leur politique et 14 % ne disposent pas de budget pour financer le Cesu. Rappelons que selon le décret du 29 décembre 2005, vingt métiers de services à la personne sont concernés par le Cesu. Lors d’une conférence de presse devant les principaux acteurs du secteur, Jean-Louis Borloo, ministre de l’Emploi, de la cohésion sociale et du logement, et Laurent Hénard, président de l’Agence nationale des services à la personne ont annoncé quatre nouveaux métiers (la garde d’enfant, l’accompagnement des personnes âgées et dépendantes, l’accompagnement des personnes gravement malades et l’entretien de la maison). En parallèle, depuis le 7 mars, un numéro unique d’accès aux renseignements sur les services à la personnes, le 32 11, est en service. Une réelle réponse de proximité.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

322 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X