emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Sodexho veut jouer un rôle « d'ascenseur social »

 | par Isabelle Subelet

Sodexho veut jouer un rôle « d'ascenseur social »
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Grâce à sa filiale Sodexho Formation et à un vif accent porté sur la promotion interne, le groupe propose à ses collaborateurs des parcours d'évolution.
Sodexho France...

25 000 collaborateurs dont
3 1 000 cadres
3 3 000 agents de maîtrise
3 8 000 employés qualifiés
3 13 000 employés de restauration
3 40 % d'hommes et 60 % de femmes
3 10 % de turnover
3 10 % des effectifs en contrat à durée déterminée
3 Moins de 2 % de la masse salariale en intérim
3 22 % de l'encadrement sont des femmes, l'objectif est d'atteindre 30 % en 2010


 

Lors de l'assemblée générale du 30 janvier, Élisabeth Carpentier, directrice des ressources humaines groupe de Sodexho Alliance, a pris la parole en réaffirmant les priorités du deuxième employeur français dans le monde. Elles sont au nombre de cinq et couvrent un vaste champ d'action : attirer et fidéliser les meilleurs talents, investir massivement dans la formation, développer le rôle d'ascenseur social, promouvoir la diversité et l'intégration, et écouter et prendre en compte les attentes des collaborateurs. Un programme très ambitieux qui nécessite des moyens. Et qui souligne, s'il le fallait, le rôle et l'importance des hommes dans un métier de service.
Sur le terrain, les 25 000 salariés qui travaillent en France bénéficient d'actions concrètes qui leur permettent d'évoluer au sein du groupe en termes de métiers et de fonctions. Sodexho, qui se définit comme « l'expert mondial des services qui améliorent la qualité de vie », cherche à transmettre les valeurs de base du groupe, énoncées il y a 41 ans par son président fondateur Pierre Bellon : l'esprit d'équipe, l'esprit de progrès et l'esprit de service. « Mon objectif est de faire vivre ces trois valeurs essentielles dans les ressources humaines. Et cela passe notamment par un travail sur deux axes principaux à savoir la promotion interne et la formation », souligne Christian Lurson, directeur des ressources humaines de Sodexho France.
C'est donc à travers la construction de parcours professionnels individualisés, l'encouragement de la formation diplômante et la communication régulière des opportunités au sein de Sodexho que le groupe cultive une forte cohésion.


Une filiale dédiée à la formation

En 2004, Sodexho a créé Sodexho Formation, un organisme de formation interne qui est accrédité par la branche (restauration collective) pour dispenser des formations et des parcours de formation. Il offre ainsi aux collaborateurs du groupe la possibilité d'acquérir des qualifications nouvelles. « La mise en place de cette filiale nous a aidés à formaliser les actions menées depuis longtemps », précise Christian Lurson.
Une personne sans qualification peut ainsi suivre des « périodes de professionnalisation » qui allient théorie et mise en pratique sur site grâce à l'encadrement de tuteurs. Les collaborateurs formés peuvent obtenir un certificat de qualification professionnelle (CQP). Cette certification de branche reconnaît des compétences professionnelles. Au sein du groupe, un employé non qualifié peut gravir tous les échelons à savoir : employé technique de restauration, employé qualifié de restauration, cuisinier, chef de groupe puis responsable de site.
Concrètement, le contenu et la durée de la formation varient en fonction du poste visé. Et la formation est dispensée au salarié sur son temps de travail, soit du lundi au vendredi. En 2005, plus de 250 employés et agents de maîtrise, dont 50 % de femmes, ont participé à ce parcours en quatre étapes.

Une option nationale


Afin que l'éloignement géographique ne soit pas un frein à ces possibilités d'élargissement des compétences et des responsabilités, un réseau de 130 formateurs régionaux a vu le jour. Sélectionnés sur la base du volontariat avec validation de leur hiérarchie, ces « responsables ressources » suivent durant deux jours une formation de formateur. Ils sont ensuite habilités à transmettre leur savoir-faire en intervenant sur site pour permettre aux collaborateurs d'accéder plus facilement à des compétences nouvelles. « Ce système de mutualisation favorise l'optimisation des moyens et nous avons prévu cette année 400 parcours de professionnalisation », argumente Christian Lurson.
Depuis sa création, Sodexho s'est fortement engagé à assurer le rôle « d'ascenseur social » pour ses collaborateurs. C'est-à-dire qu'à compétences équivalentes, la promotion interne est plutôt privilégiée. Pour exemple, 100 % des directeurs régionaux et des directeurs des ventes viennent de l'interne alors que 40 % des responsables de secteur ont suivi le même processus. Par ailleurs, la culture d'entreprise s'avère également très forte au niveau de l'encadrement qui est à 80 % issu de la promotion interne. « Je suis chez Sodexho depuis 16 ans, et j'occupe actuellement mon sixième métier après avoir été notamment juriste en droit social, directeur régional de la région Est et responsable des ressources humaines de la région Ile-de-France », confirme Christian Lurson.
Cette stratégie, qui offre de nombreuses possibilités, semble payante puisque l'entreprise affiche un turnover de 6 % pour les cadres, de 10 % pour les agents de maîtrise et de 12 % pour les employés. Dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF), créé il y a trois ans et donnant le droit à chaque salarié d'élargir son champ de compétences, Sodexho a intégré ce dispositif dans sa politique globale de formation à l'échelle du groupe. Au sein de la maison depuis 27 ans, Sylvie Héron, assistante d'exploitation, sur le site Colline Nord de l'Arche (1 300 couverts /jour) à La Défense en a bénéficié en 2006. « J'ai assisté pendant trois jours à une session pour améliorer ma pratique sur Word et Excell. Et cette année, je vais suivre "Recevoir des consommateurs anglophones" », ajoute cette salariée. 2 000 personnes ont bénéficié du DIF en 2006, 4 000 demandes ont été acceptées en 2007. « C'est une belle opportunité et un réel axe de développement des compétences », conclut Thierry Lurson. Nul doute, les hommes sont bien au coeur de la réussite de l'entreprise.



PORTRAIT DE... LEILA BOUFRAINE  « La volonté d'avancer »
39 ans, Leila Boufraine est aujourd'hui responsable du restaurant d'entreprise de Guerlain à Levallois-Perret. Entrée dans le groupe en mars 2001 comme employée de service, elle a profité de plusieurs périodes de formation pour évoluer au sein de Sodexho France. « Lors de mon premier poste, j'assurais les préparations froides pour les entrées et les desserts sur un restaurant à Nanterre de 700 couverts/jour. Après six mois, sur proposition conjointe avec ma hiérarchie, j'ai suivi une formation pour devenir chef de groupe. Je suis restée à ce poste un an sur le même site où l'équipe était à 100 % féminine », précise-t-elle. Mais la jeune femme est plus que motivée et volontaire. Elle acquiert tout le savoir-faire nécessaire, notamment grâce à une formation sur la gestion des denrées et en management, pour devenir adjointe d'exploitation sur un site à La Défense de 1 300 couverts/jour. Elle prend pleinement les marques de cette fonction sur la partie room-service, puis sur le self et manage au final une équipe de six personnes. En août 2006, elle devient agent de maîtrise, assure durant trois mois l'ouverture d'un RIE à Tolbiac, puis rejoint en janvier 2007 le restaurant du parfumeur, comme responsable de site. « J'avais des objectifs professionnels mais je ne pensais pas que les choses seraient aussi rapides. Je voulais réussir et grâce au Plan individuel de formation, établi lors de l'entretien annuel, j'ai pu évoluer. » Un bel exemple de réussite pour cette jeune femme qui ne cache pas la nécessité de devoir s'imposer dans ce secteur.



La formation chez Sodexho France

34 % de la masse salariale
32 000 collaborateurs promus en 2005-2006 dont 900 femmes
318 000 heures en 2007 contre 65 000 en 2004
3Plus de 100 formations disponibles
380 % de l'encadrement est issu de la promotion interne
3130 formateurs régionaux, 300 tuteurs

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

322 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X