emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Tourisme : les idées grouillent, les emplois se créent

 | par 

Tourisme : les idées grouillent, les emplois se créent
Le tourisme se porte bien à Paris, d’ailleurs, il manquerait « 20 000 chambres d'hôtel en Île-de-France »
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le secteur du tourisme est un haut lieu d’innovations. Les idées grouillent et impactent directement les métiers. 

Outre leur poids important dans l’économie, les secteurs d’activités directement liés au tourisme ont créé 53 928 nouveaux postes entre 2009 et 2014, soit une hausse de 4,4% des effectifs salariés

Le tourisme de shopping 

Selon une étude publiée par l'OMT (Organisation mondiale du tourisme), faire du lèche-vitrines est devenue une motivation principale de voyage. Les offices du tourisme l'ont compris et  multiplient les opérations pour améliorer l'expérience shopping et capitaliser sur l'image de la destination. Le tourisme de shopping a pris un tel essor que la non-prise en compte des emplois dans les grands magasins (13 789 postes en 2014), dans le commerce de luxe et dans bien d’autres catégories de commerces n’est plus fondée. En France, à Paris, ce sont principalement les touristes chinois qui viennent chercher le savoir-faire à la français. D'ici à 2015, l'OMT estime que 100 millions de touristes chinois voyageront à travers le globe, ils devraient être 200 millions en 2020.
 

Les services récréatifs et culturels en hausse

 
Les services récréatifs et culturels (musées, jardins, parcs d’attraction, etc.) font partie des familles qui ont vu leurs effectifs augmenter quasi-continuellement et avoir une contribution positive à l’ensemble de l’emploi touristique. C’est aussi un secteur qui propose des services qui ne sont pas concurrencés par des services substituts apparus dans le sillage des nouvelles technologies et de l’économie du partage, contrairement à l’hôtellerie et aux transports. De 93 336 salariés en 2008, le secteur est passé à 99 890 en 2014.
 

Développement du « home sharing » 

 
La progression des sites de « home sharing » a créé une concurrence nouvelle pour le secteur de l’hébergement marchand. Cette nouvelle offre de plus en plus diversifiée et étendue créée une alternative pour le service proposé par les hébergements touristiques collectifs. Ces derniers  ont vu leurs effectifs salariés passer de 220 774 en 2008 à 216 853 en 2014. Bien entendu, la baisse n’est pas uniquement imputable au développement du «  home sharing ».
Il en est de même pour les services de « car sharing » en substitut aux services de transports non urbains.
 

La restauration rapide embauche

 
Au sein de la famille restauration, ce sont la restauration type rapide et la restauration traditionnelle qui soutiennent l’emploi depuis 2009, le taux de croissance annuel moyen entre 2009 et 2014 du premier étant à 4,3% et du second à 1,2%. Tandis que le premier soutient la restauration par son dynamisme, le second la soutient par sa croissance soutenue et son poids important, l’emploi dans les cafétérias et autres libres services étant en chute depuis 2009. 
En 2013, la croissance dynamique de la restauration rapide et la chute dans les cafétérias s’est poursuivi. Ce qui a changé en 2013, c’était une baisse des effectifs dans la restauration traditionnelle, une première depuis 2009. 
 

Des bureaux deviennent hôtels 

 
Le tourisme se porte bien à Paris, d’ailleurs, il manquerait « 20 000 chambres d'hôtel en Île-de-France » d'après Jean-François Martins, l'adjoint à la maire de Paris chargé du tourisme. De fait, des acteurs de l'immobilier ont décidé de réhabiliter des immeubles de bureaux devenus obsolètes et vacants en hôtel de luxe voire en auberge de jeunesse.
A titre d’exemple, la tour Paris-Lyon située proche de la gare de Lyon va devenir un hôtel de 12 500 mètres carrés et de 249 chambres d’ici 2018. La tour Gamma D, sa voisine, devrait elle aussi se transformer en un hôtel pouvant accueillir plus de 300 chambres.
 
 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les métiers du génie climatique sur le devant de la scène

Les métiers du génie climatique sur le devant de la scène

De grands chantiers à venir

De grands chantiers à venir

Secteur industriel, politique handicap où en est-on ?

Secteur industriel, politique handicap où en est-on ?

Une nouvelle chaire pour accompagner les PME dans leur transition technologique

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

231 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X