emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie, Travailler dans grande distribution

Transport et logistique : quels profils pour les employés du secteur

 | par 

Transport et logistique : quels profils pour les employés du secteur
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pôle Emploi a réalisé une étude sur les professionnels du secteur et de la logistique. En voici la synthèse.

Les marchés du travail du transport et de la logistique sont assez hétérogènes selon les métiers et les secteurs dans lesquels ils s’exercent.  Les professionnels sont issus de parcours diversifiés.  

Les ouvriers non qualifiés de la manutention : une voie d’insertion

Le turn-over est assez élevé pour cette population et le métier accueille une proportion d’anciens demandeurs d’emploi supérieure à la moyenne générale. C’est une profession davantage ouverte aux non-diplômés,  mais qui emploie aussi des titulaires de CAP/BEP ou des bacheliers. C’est donc une voie d’insertion, pour des jeunes non-diplômés ou qui ont du mal à valoriser leur formation sur le marché du travail.

Les ouvriers qualifiés de la manutention : des niveaux de diplômes variés

Les ouvriers qualifiés de la manutention – dockers, caristes, magasiniers- exercent principalement dans le transport, le commerce et l’industrie. Toutes les catégories d’âges y sont représentées et l’éventail des niveaux de diplôme est assez large : non diplômés, titulaire d’un CAP/BEP, bacheliers (dans une proportion plus élevée pour les jeunes actifs).

Les conducteurs et livreurs : une population essentiellement non-diplômée

Toutes les catégories d’âge sont représentées dans ce métier et la part des 50 ans ou plus parmi les personnes récemment embauchées est supérieure à la moyenne des métiers. Le secteur emploie surtout des personnes sans diplômes, des titulaires d’un CAP/BEP et, parmi les jeunes actifs, des bacheliers. Les spécialités de production sont fréquentes chez les jeunes conducteurs livreurs (agroalimentaire, électricité et électronique, mécanique auto, mécanique générale).

Les conducteurs routiers : un turn over important

Les conducteurs routiers ont des compétences spécifiques et des spécialités de formation dans le transport et le magasinage ou la mécanique automobile. Ils  changent fréquemment d’entreprise pour trouver un meilleur salaire ou de meilleures conditions de travail : pour 100 conducteurs routiers en emploi, un peu plus de 11% étaient dans une autre entreprise un an auparavant.

Les conducteurs de véhicules légers ou de transports en commun sur route : l’expérience paye

Parmi les nouvelles embauches, les 50 ans ou plus sont surreprésentés dans les métiers de conducteurs de véhicules légers (conducteurs de taxi, ambulanciers…) et de conducteurs de transports en commun. Ces métiers offrent des opportunités d’emplois en seconde partie de carrière. On y retrouve aussi une proportion de femmes plus importante que dans les autres catégories de conducteurs. Les salariés de ces métiers sont en moyenne moins diplômés que l’ensemble des salariés.
Les agents d’exploitation des transports, les techniciens et cadres : plus de stabilité
Les conducteurs sur rail, les contrôleurs ou agents d’exploitation des transports, les responsables de magasinage, les techniciens et les cadres ont une ancienneté élevée dans l’entreprise. Un diplôme de l’enseignement supérieur est requis pour les jeunes qui postulent à ces fonctions. En revanche, parmi les actifs expérimentés, les niveaux de diplômes sont diversifiés, car une partie des personnes y ont accédé à la suite d’une expérience professionnelle. Selon les travaux de prospective des métiers et qualifications à l’horizon 2022, la progression de postes de techniciens et de cadres devrait rester dynamique dans les prochaines années.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les perspectives d'emploi BTP dans l'intérim

Les perspectives d'emploi BTP dans l'intérim

Parmi les secteurs qui embauchent, l’industrie dans le peloton de tête!

Parmi les secteurs qui embauchent, l’industrie dans le peloton de tête!

Contrôle technique, diagnostique, prévention : ces secteurs recrutent à tour de bras

Contrôle technique, diagnostique, prévention : ces secteurs recrutent à tour de bras

Recrutement dans l’assurance : plus de compétences technologiques

Recrutement dans l’assurance : plus de compétences technologiques

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1458 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X