emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Travailler à l’ère post-digitale, quel travail pour 2030 ?

 | par 

Travailler à l’ère post-digitale, quel travail pour 2030 ?
Le travail n’est pas un concept isolé, il ne peut s’appréhender que dans un contexte économique, technologique, social, culturel.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

L’objectif de cet ouvrage est de démythifier le digital, analyser les évolutions des forces s’exerçant sur le contexte du travail et leurs impacts dont : l’Intelligence Artificielle appliquée, les neurosciences appliquées, l’évolution de la société vers plus de proximités et de contrôles et l’émergence d’un nouveau statut de l’entreprise.

Le travail n’est pas un concept isolé, il ne peut s’appréhender que dans un contexte économique, technologique, social, culturel. Les évolutions sur ces plans sont permanentes et considérables et le travail demain, quand le digital ne sera plus discuté mais inclus dans notre nouveau «  normal  », revêtira des « habits très différents de ceux qu’il porte aujourd’hui. »

De la révolution du travail au post-digital

 Nous sommes entrés dans cette transition, il est alors possible d’en imaginer les prochaines étapes. Les thèmes abordés par l’auteur sont : La révolution permanente du travail/Où en est l’impact du digital sur le travail  ?/ Les fondements du post-digital/L’intelligence artificielle appliquée/Les neurosciences appliquées/La biologie et la génétique appliquées/Un nouveau système social/Un climat d’acceptation d’un monde post-vérité/L’entreprise à nouveau réinventée  ?/ Panorama du travail à 10 ans  : nouveaux talents, nouveaux savoir-faire, nouveaux systèmes, nouvelle place du travail et nouveaux enjeux du travail ensemble.

Les bouleversements nouveaux de l’IA

Comme l’a été l’électricité à une époque, ces bouleversements sont en train d’arriver.

L’auteur est positif et croit à l’adage « remettre l’humain au cœur de l’entreprise ». En terme d’intelligence artificielle par exemple, il explique : « l’IA est déjà entre les mains de tous

(…) une partie de ce qu’on appelle l’IA n’est en fait que du traitement sophistiqué de données, de la RPA (Robotic Process Automation), sans apprentissage par la machine. Aussi sophistiqués que soient ces processus, ils sont encore un avatar du digital à l’ancienne ».

Quant aux machines apprenantes : « Comprendre les bases de l’IA est en réalité moins mystérieux et scientifique que ce qui est souvent présenté. Les compétences requises pour en comprendre les rouages internes et pour en maîtriser les éléments informatiques et mathématiques sont d’un haut niveau technique mais ses grands principes sont relativement simples ».

Il ajoute « Si des données sont mauvaises, insuffisantes, mal triées, la meilleure IA ne pourra pas en tirer de bonnes conclusions. C’est pourquoi les data scientists sont aussi prisés aujourd’hui. Leur métier est essentiel ».

Quel avenir pour le travail

A quoi ressemblera le travail dans 10 ans ? A cette question, l’auteur répond que "la vitesse des variations y est imprévisible, et leur impact aléatoire." Il cite en vrac le vieillissement de la population, le besoin d’infrastructures, de nouvelles énergies etc. « La question n’est donc pas vraiment une question de besoin mais d’ajustement des systèmes économiques au monde du travail ».Il évoque l’arrivée des robots et, positif, explique «  l’humain va reprendre ses droits, va retrouver ses marques et va construite un rapport nouveau au travail, aux collègues, aux clients. On va vite découvrir que les limites de la réduction des coûts de transaction ne sont pas dans la technologie mais dans l’humain, que l’homme et la machine doivent travailler mieux ensemble, que la société peut se réorganiser, mais de façon différente, pour combiner proximité, liberté et adaptation au nouvel environnement. »

CC

L’auteur Dominique Turcq a été professeur à HEC, directeur associé chez McKinsey, DG stratégie mondiale chez Manpower. Il a fondé et préside l’Institut Boostzone (conseil en stratégie, recherche sur l’avenir du monde du travail). Il enseigne à Sciences Po et intervient comme conférencier et formateur en grandes entreprises. Il est chroniqueur pour plusieurs revues RH et Stratégie.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le train de demain : connecté et sécurisé

Le train de demain : connecté et sécurisé

Le bâtiment du futur : demain les drones et la réalité augmentée

Le bâtiment du futur : demain les drones et la réalité augmentée

L'intelligence artificielle, un monde d'homme

L'intelligence artificielle, un monde d'homme

Les perspectives de recrutement des jeunes diplômés toujours très favorables

Les perspectives de recrutement des jeunes diplômés toujours très favorables

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

911 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X