emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Troisième Projet de loi de finances rectificative Covid-19 : le bâtiment oublié ?

 | par Christine CATHIARD

Troisième Projet de loi de finances rectificative Covid-19 : le bâtiment oublié ?
C’est une partie des 2 millions d’emplois du secteur sur tout le territoire qui se trouveront menacés à court terme
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

C’est le coup de gueule de la FFB, Fédération française du bâtiment, qui n’hésite pas à dire que  c’est une partie des 2 millions d’emplois du secteur sur tout le territoire qui se trouveront menacés à court terme…

« Le gouvernement avait annoncé qu’un plan de soutien du BTP serait dévoilé à l’occasion du troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020. Force est de constater qu’il n’en est rien… ou presque ! » clame la FFB.

« Les mesures annoncées s’avèrent de fait générales »

Premièrement, hors la prise en compte partielle des seuls surcoûts directs (masques, gel hydroalcoolique, location prolongée des installations de chantier, …) pour seuls les marchés d’État (2% du chiffres d’affaires du bâtiment) et la majoration de la dotation de soutien à l’investissement des collectivités locales, les mesures annoncées s’avèrent de fait générales. 

Les exonérations de charges resteront d’effet limité pour le secteur

Deuxièmement, l’impact des mesures annoncées ne permettra de compenser qu’une petite partie des surcoûts supportés par les entreprises pour préserver la santé de leurs compagnons. 
Par exemple, les exonérations de charges resteront d’effet limité pour le secteur, alors que nombre d’entreprises, n’ayant pas subi de chute d’activité supérieure à 50 % sur la période du 1er février au 31 mai 2020, ne seront pas éligibles. 

Les artisans et entrepreneurs restent à la porte du soutien public

Les artisans et entrepreneurs ont pris la responsabilité de redémarrer les chantiers, en acceptant d’absorber temporairement seuls les frais sanitaires, mais ils restent à la porte du soutien public ! Pour Jacques CHANUT, président de la FFB, « le bâtiment a été durement frappé par la crise sanitaire. Nous attendons toujours un plan de soutien significatif de la part du gouvernement : les annonces de ce matin en sont loin. À défaut, je le répète, c’est une partie des 2 millions d’emplois du secteur sur tout le territoire qui se trouveront menacés à court terme. »

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

« Avec la franchise, je me suis révélée »

« Avec la franchise, je me suis révélée »

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2557 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X