emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Trouver un job à Londres

 | par Gwenole Guiomard

Trouver un job à Londres
Elisabeth Coubray.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Marre de l’ambiance en France ? Le « buzz » autour de Londres peut inciter à s’établir outre-Manche. Mais il faudra préparer cette (courte) expatriation avec soin et connaître ses compétences, ce marché du travail et, évidemment, la langue anglaise.

Cela semble une lapalissade. Mais cela va mieux en le précisant. Pour partir travailler en Grande-Bretagne, il faut parler parfaitement l’anglais. « Vous seriez très étonné par le nombre de postulants pour Londres maitrisant mal cette langue, commente Elisabeth Coubray, conseillère Eures (european employment services) à Pôle emploi international (www.pole-emploi-international.fr). C’est pourtant un pré-requis que refuse de reconnaître bon nombre de postulants. Ensuite, pour avoir des chances de trouver un travail, le candidat doit pouvoir expliquer à son futur employeur la plus-value qu’il va lui apporter. En période de crise, c’est essentiel. Il existe aujourd’hui, pour les Français, deux types de jobs en Grande-Bretagne: les postes sous-qualifiés et les très qualifiés. Entre les deux, c’est très dur ».

 

 

 

 

 

 

 

Pour faire partie des personnes réussissant leur expatriation au Royaume-Uni, il faut donc bien préparer cette aventure. Il est, tout d’abord, recommandé de s ‘appuyer sur les services publics de l’emploi européens via le réseau Eures (www.eures.europa.eu). C’est la première étape. On y trouve des conseils, de la méthode et aussi des emplois.

 

 

Niveau de compétences

Ces différents rendez-vous sont, aussi, l’occasion de mettre au point une stratégie pour investir le marché du travail britannique. Le candidat à la Grande-Bretagne doit mesurer son niveau de compétences et ses capacités  linguistique et d’adaptation. De plus, il doit parfaitement connaître le marché du travail britannique voire londonien, la législation sociale, la construction des candidatures ou les modes de recrutement. On retrouvera beaucoup d’informations sur des sites d’expatriés comme www.blogexpat.com et www.expat-blog.com/fr. Ainsi, alors que le système français utilise rarement des tiers pour recruter (pas plus de 20 % des embauches de cadres), 6 à 7 recrutements sur 10 passent, au Royaume-Uni par des recruitment agencies. Ce sont des sortes de sociétés hybrides entre le cabinet de recrutement et la société d’intérim. Il faut, en outre, savoir que les recruteurs britanniques s’attachent beaucoup moins aux diplômes que leurs homologues français. Ainsi, il est courant, outre-Manche, qu’un diplômé en histoire devienne trader ou qu’un titulaire d’une licence d’espagnol soit embauché comme commercial.

 

Proscrire la photo

Reste, enfin, la candidature. Cette dernière ne doit pas comporter de points discriminatoires. Donc, il faut proscrire la photo, le genre, la situation matrimoniale… Il faudra aussi démarrer le CV par son objectif professionnel et clore ce CV par une note sur vos références. « References on request » (Références à la demande) fera très bien l’affaire. Ce CV pourra faire deux, trois ou quatre pages si besoin. Il faudra, comme en France et même plus qu’en France, expliquer ses succès, chiffres à l’appui et inscrire le développement de son chiffre d’affaires de 4 % par an sur 5 ans avec management de 3 personnes. « Il faut beaucoup plus détailler son CV qu’en France, conclut Hélène Laffon, consultante mobilité à l’Apec (Association pour l’emploi des cadres). Les recruteurs britanniques veulent savoir ce que le candidat sait réellement faire. Il veut disposer d’explications sur les compétences (skills) du candidat ».

 

« Mes conseils pour trouver du travail à Londres »

Consultant en marketing digital, David Roux, 36 ans, a cherché un emploi à Londres. Diplômé de l’ESC Lille, il analyse ce marché très particulier depuis plus d’un an. Ses conseils.

« Pour trouver du travail à Londres, il faut tout d’abord habiter dans cette ville. C’est indispensable. Tout, ici, est beaucoup plus rapide qu’en France. Un recruteur voudra rencontrer le candidat dans la journée. S’il n’habite pas sur place, c’est beaucoup plus dur. Ensuite, il faut repenser son CV. Il doit être évidemment en anglais et entrer dans les détails beaucoup plus qu’en France. Un bon CV britannique peut dépasser les 4 pages. Ensuite, il faut traduire son poste à la mode britannique. Il y a beaucoup de faux amis et le vocabulaire est technique. Par exemple, le titre de manager implique en Grande-Bretagne un poste à haute responsabilité alors que ce n’est pas nécessairement le cas en France. Pour trouver les bons termes, j’ai analysé des CV de personnes travaillant dans le même secteur que le mien. Cela m’a permis d’affiner ma candidature. De toute façon, si la traduction du poste envisagé pose problème, on s’en aperçoit en recevant les job descriptions envoyés quasi systématiquement par les recruteurs. Enfin, le marché du travail britannique est beaucoup plus flexible qu’en France. Il faut donc être à l’écoute de cette façon de faire et accepter, par exemple, du travail en free-lance. C’est très courant à Londres. Un employeur peut refuser une embauche et proposer au même candidat une mission en indépendant sous un statut voisin de celui de l’autoentrepreneur français. C’est même, selon moi, une très bonne façon d’intégrer un job et de se créer un réseau ».

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Covid-19 : quel impact sur les jeunes diplômés ?

Covid-19 : quel impact sur les jeunes diplômés ?

Oui, être bien dans son travail rend plus performant

Oui, être bien dans son travail rend plus performant

Intérim : Alphyr devient Mistertemp’ group

Intérim : Alphyr devient Mistertemp’ group

45 000 postes à pourvoir au salon Top Recrutement!

45 000 postes à pourvoir au salon Top Recrutement!

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5027 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X