emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Un beau CV…sans fautes !

 | par 

Un beau CV…sans fautes !
Les entreprises vivent très mal les échanges de courriels truffés de fautes, en termes d’image de marque, c’est catastrophique », assène Pascal Hostachy co-fondateur du « Projet Voltaire ».
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Vous hésitez toujours entre « a » et « à » ? Vous séchez quand il s’agit d’accorder le participe passé ? Quant aux verbes pronominaux, n’en parlons pas, vous évitez même de les utiliser !

L’orthographe, c’est, avouez-le, votre point faible mais imaginiez-vous à quel point vos fautes de grammaire peuvent vous pénaliser ?

Du CV à la promotion au sein d’une entreprise, une mauvaise orthographe peut en effet se révéler extrêmement handicapante dans un recrutement et dans la progression d’une carrière. Ce sont les résultats d’un sondage OpinionWay* commandé par l’application de remise à niveau Mon coach Bescherelle, publiés récemment qui le prouvent :  52% des DRH interrogés reconnaissent qu’un faible niveau a pu contribuer à mettre une candidature à l’écart.  « Lorsque l’on me contacte pour un recrutement, s’il y a des fautes dans l’e-mail, le CV, le profil LinkedIn, cela m’interpelle évidemment », confie Jacques Froissant, président du cabinet de recrutement Altaïde. Spécialisé dans le digital, le chasseur de tête ne fait pas l’impasse sur l’orthographe que d’aucuns pourraient juger secondaire.  

Le référencement google

« Dans le digital, il y a énormément d’écrit. Prenez par exemple les fiches-produits dans le e-commerce : pour nos clients c’est rédhibitoire si le rédacteur fait des fautes. Non seulement, c’est mauvais pour leur image mais en plus, cela peut avoir des conséquences sur le référencement par Google ! », assure le professionnel. Même les profils techniques ne sont pas exemptés. Un développeur informatique qui fait des fautes d’orthographes aussi peut créer le malaise. « On en vient à se demander s’il ne fait pas aussi des erreurs de syntaxe dans son code », observe Jacques Froissant.

Le chasseur de tête invite les candidats à soigner leur prose. « Quand on sait qu’on a cette faiblesse, on se fait relire pour mettre toutes les chances de son côté », conseille-t-il.

Cette discrimination contre les nuls en dictée ne concerne pas seulement les futures recrues. Elle affecte aussi les salariés, comme le souligne le sondage. « 99% des DRH », y jugent qu’une bonne expression écrite est « indispensable quand on recherche du travail » mais aussi lorsqu’on est « embauché ».

Un sujet tabou en entreprise

D’ailleurs plus de 9 sur 10 jugent en effet qu’une mauvaise orthographe peut avoir un impact sur l’image de l’entreprise. « 70% des salariés écrivent des e-mails tous les jours. Les entreprises vivent très mal les échanges de courriels truffés de fautes, en termes d’image de marque, c’est catastrophique », assène Pascal Hostachy co-fondateur du « Projet Voltaire ». Cette application payante lancée en 2010 par la start-up de e-learning Woonoz est devenue en quelques années un vrai label. Cinq millions d’utilisateurs, 1200 entreprises dont de grands groupes comme la Banque Populaire, la Caisse d’Epargne, la Poste ou la RATP.

Dès lors, les fautes d’accord ne sont plus une fatalité. « Quand nous avons démarré, le sujet de l’orthographe était vraiment très sensible, tabou même. Les entreprises avaient honte et n’avaient pas conscience que les autres étaient confrontés à ce même problème », raconte Pascal Hostachy.

Pour remédier à ce fléau, le Projet Voltaire propose aux salariés qui le souhaitent un accès à sa plateforme avec un parcours ponctué de jeux intelligents, d’explications, écrites ou en vidéos, adaptées aux difficultés de chacun. « Il est important d’inviter à participer de manière non coercitive. Nous organisons même des challenges en entreprises », poursuit le dirigeant.

A l’issue de leur formation, les participants peuvent même passer leur « certificat Voltaire » dans l’un des 12 000 centres d’examen, un peu comme le TOIC pour la langue anglaise. Un diplôme de plus qui trouvera une place de choix… dans leur CV sans faute.

*Sondage réalisé auprès de 205 responsables RH d’entreprises françaises privées ou publiques d’au moins 50 salariés, du 7 au 14 janvier selon la méthode des quotas

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Osez gagner votre vie sans la perdre

Osez gagner votre vie sans la perdre

Oui, être bien dans son travail rend plus performant

Oui, être bien dans son travail rend plus performant

CV et lettre de motivation sont-ils encore d’actualité?

CV et lettre de motivation sont-ils encore d’actualité?

Le recrutement en mode gaming : préparez-vous !

Le recrutement en mode gaming : préparez-vous !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5193 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X