emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Un classement des meilleures écoles du web

Un classement des meilleures écoles du web
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Le web est un eldorado. Selon le cabinet de conseil McKinsey, 450 000 emplois y seront créés d’ici à 2015. Comment, alors, s’imposer dans ce secteur ? Le Figaro, avec StreetPress, aide à franchir la première marche avec son palmarès des meilleures écoles du web.

Un véritable eldorado. Selon le rapport du cabinet de conseil McKinsey remis à l’ex-ministre de l’économie numérique, Eric Besson, en 2011, « Internet a, en l’espace de 15 ans, permis la création nette de 700 000 emplois, soit un quart des créations nettes d’emplois en France sur cette période ». La vague du numérique ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, car toujours selon le rapport « 450 000 jobs devraient être créés d’ici à 2015 ». Reste à profiter de cette vague. Pour aider les candidats à intégrer ce secteur, Le Figaro et StreetPress ont publié un palmarès des écoles des métiers du Net. Il s’agit d’apprendre à concevoir et réaliser des sites web ou de mettre en place des stratégies de communication su le web (communauty manager par exemple).

Pour dresser ce classement, les deux médias se sont appuyés sur 5 critères : leur sélectivité (2 points), leurs moyens pédagogiques (3 points), leur professionnalisation (2 points), l’employabilité de leurs élèves (5,5 points) et leur présence Web (1,5 point).

 

Les établissements les plus anciens

Sans surprise, ce sont les établissements les plus anciens qui arrivent en haut du podium. Il faut néanmoins prendre du recul. « L’ancienneté » de ce secteur est toute relative. Dans le Web, être un vieux de la vieille signifie avoir 10 ans d’âge. Dans ce cadre, Hétic décroche la 1ère place, et le titre d’ « une des premières écoles du web » avec ses 10 ans d’expérience. Selon le Figaro, « les recruteurs apprécient son niveau d’étude Bac + 5 et sa pédagogie qui favorise la professionnalisation des étudiants ». A la 2e place du podium, figure l’Institut Internet et Multimédia Léonard de Vinci, suivi de la formation multimédia des Gobelins.

 

Les IUT et les jeunes pousses

Puis, ce sont les IUT qui raflent les places suivantes : IUT Michel Montaigne de Bordeaux, IUT Belfort-Montbéliard et l’IUT Marne-la-Vallée. Leurs points forts : une formation généraliste courte, en 2 ans, faisant la belle part aux stages. En 7e position, on trouve l’école du multimédia. Viennent, enfin, les jeunes pousses, comme la Web School Factory, Sup’de Web, Cifacom, Digital Campus ou Sup’Internet. Une place honorable. Ces jeunes formations sont prometteuses, mais « ce n’est qu’un commencement », souligne le Figaro avant de poursuivre : ces cursus « n’ont encore ni le réseau d’anciens élèves, ni la reconnaissance du marché pour s’imposer plus haut dans notre palmarès 2013. Les choses pourraient évoluer très vite », conclut, philosophe, notre confrère…

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8900 offres d’emploi en ligne

Fermer X