emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Un Pacte PME International pour le portage à l'export

 | par Mathieu Maury

Un Pacte PME International pour le portage à l'export
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Sous la houlette du Comité Richelieu, le nouveau Pacte vise à donner un nouveau souffle au portage des PME à l'export par les grands groupes. Chiche !

Partenariat France est mort. Vive le Pacte PME International. Cette nouvelle association, lancée ce mercredi 4 mars, sous le parrainage d'Anne-Marie Idrac, secrétaire d'Etat chargée du commerce extérieur, vise à inciter les grands groupes à accompagner les PME à l'export. Mais toujours pas d'objectif chiffré, ni d'obligation. Seulement une ambition : offrir un nouveau souffle au concept, en donnant la priorité au portage d'intérêts réciproques, dans lequel les fournisseurs et clients des grands comptes seront véritablement entraînés sur les marchés étrangers. Plus uniquement conseillés et appuyés logistiquement.

Président du nouveau Pacte, Henri Lachmann (président du conseil de surveillance de Schneider Electric) en appelle à la responsabilité des groupes français pour pallier les handicaps - la taille et l'expérience - des PME à l'export. «  Et ainsi, participer au développement de l'écosystème des entreprises qui gravitent autour d'eux. Pour autant, il appartient aux PME de se prendre en charge. C'est du soutien, pas de l'assistance. »

Comme avec le Pacte PME, par lequel les grands comptes s'engagent à augmenter la part des PME dans leurs achats, le Pacte PME International engage ses signataires à promouvoir le portage en cinq points : faire leurs meilleurs efforts pour faciliter le développement étranger des PME qu'ils auront choisi, identifier en interne un responsable du portage, le valoriser, mettre en place des indicateurs de mesure de résultats et surtout les communiquer chaque année en toute transparence.

«  Mais les indicateurs du Pacte PME International ne concerneront pas des mètres carrés de salon partagés ou le nombre de VIE (volontaire international en entreprise), mais bien l'augmentation du chiffre d'affaires à l'export  de PME sélectionnées par les grands comptes pour bénéficier de leur programme de portage », précise Emmanuel Leprince, délégué général du Comité Richelieu, à l'origine de l'association et chargé de son pilotage.

Si Partenariat France comptait 35 membres, le Pacte PME International se lance avec 21 signataires : Air France, Alstom, Areva, Auchan, Axa Entreprises, BNP Paribas, Calyon, Crédit Agricole, Dassault Systèmes, EADS, EDF, GDF Suez, HSBC, MBDA, Safran, Saint-Gobain, Schneider Electric, Seb, Spie, Thales et Total.

A leurs côtés, six PME (720°, Axon Cables, Kayentis, Martec, Radiall et Sinovia) sont accueillies comme membres d'honneur et sept membres associés, l'ACFCI (L'Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie), le CEA, le CNCCEF (Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France), la Coface, la DGA, Ubifrance et l'UCCIFE (Union des Chambres de Commerce et d'Industrie Françaises à l'Etranger) s'engagent à apporter tout leur soutien à l'initiative.

Espérons que cette énième tentative pour promouvoir le portage des PME à l'international sera plus fructueuse que les précédentes.

Aurélie Barbaux & Matthieu Maury

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8723 offres d’emploi en ligne

Fermer X