emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Un salon peut aussi être un entraînement aux entretiens

 | par Gwenole Guiomard

Un salon peut aussi être un entraînement aux entretiens
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
De plus en plus d'employeurs proposent aux candidats, lors des salons de recrutement, de passer un entretien. Nos conseils pour mener à bien cette discussion.

Certaines entreprises peuvent proposer à des candidats de passer, séance tenante, un entretien de recrutement. Accueillez cela comme un galop d’essai et entraînez-vous. C’est un bon exercice avant l’entretien réel. Peut-être vous ouvrira-t-il les portes de l’entreprise ! C’est à cet instant que votre préparation en amont peut se révéler payante. Face au recruteur potentiel, il est préférable d’éviter l’improvisation. Refaites le point sur vos aspirations et récapitulez ce que vous avez lu de l’entreprise. Si tout se passe bien, le recruteur vous encouragera à postuler immédiatement dans son entreprise et vous donnera le nom et les coordonnées de la personne susceptible de s’intéresser à votre candidature.

D'autres employeurs peuvent vouloir vérifier directement vos connaissances linguistiques. Un ingénieur sur le stand pourra vous répondre en anglais. Là encore, ce n’est pas pratique courante, mais il vaut mieux avoir préparé votre argumentaire dans la langue de Shakespeare.

Quelques recruteurs (ils sont de plus en plus rares) peuvent vous proposer de réaliser des tests. Ils peuvent choisir de vérifier votre connaissance d’un logiciel ou d’un domaine technique. Certains autres groupes peuvent vous faire passer de rapides tests psychotechniques. Nous vous conseillons de vous soumettre à ces épreuves. Vous n'avez pas grand-chose à perdre. Au pire, vous ne serez pas engagé. Au mieux, vous allez vous familiariser avec une nouvelle forme de recrutement. Cela pourra vous servir dans l'avenir. Mais, attention, à ce stade, c ertaines erreurs peuvent vous être fatales. Le candidat rencontre alors des recruteurs pour un recrutement. Il faut aborder ces discussions comme des entretiens d’embauche. Ni plus, ni moins. Il faut alors proscrire de vendre des choses fausses et de vous inventer des qualités. Soyez naturel, crédible, authentique L’arrogance est par ailleurs l’erreur fatale numéro 1. Certains peuvent considérer que leur diplôme parle pour eux. Pire, d’autres en éprouvent une certaine suffisance. Un autre travers, à l’inverse, est de ne pas oser parler suffisamment de soi par timidité ou encore de se dire que l’on n’a rien à dire car on n’a pas assez d’expérience. Une autre erreur est de ne pas écouter le recruteur ou de lui couper la parole. C’est plutôt mauvais signe si, lors de l’entretien, le recruteur doit vous demander de le laisser finir ses phrases ! Si cela est mis sur le compte de la nervosité, cela peut être accepté ; ce n’est pas le cas lorsque cela démontre de l’arrogance. Les candidats ont aussi quelquefois peur de poser des questions ou de demander de répéter lorsque les propos de l’interlocuteur ne sont pas clairs. Enfin, sachez que les recruteurs prennent un malin plaisir à débusquer les erreurs linguistiques des candidats affichant bilingue sur leur CV.  

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

6915 offres d’emploi en ligne

Fermer X