emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires de la grande distribution

Un stratège à la pointe de l'innovation

 | par 

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
carrière Le directeur de grand magasin met en oeuvre la stratégie de son entité dans le respect de la ligne de l'enseigne. L'oeil rivé sur la concurrence, il doit anticiper les désirs des clients.

Un grand organisateur présent sur tous les fronts ! La fonction pourrait se résumer ainsi. Le directeur de grand magasin doit être à la fois commerçant, gestionnaire, manager et animateur d'équipes, maître en relations publiques, créatif visionnaire. « Il faut être fait pour ça. On est évalué et sollicité en permanence », admet Christine Abadie, directrice du Printemps à Rennes depuis un peu plus de deux ans. C'est en entrant comme adjointe à la vente, l'équivalent d'une assistante chef de rayon, au Printemps de Vélizy que tout a commencé. « Je voulais faire un métier opérationnel, riche en contacts, et qui combine à la fois le commerce, le management des hommes et la gestion financière. J'ai été séduite par le Printemps, parce que c'est un grand magasin très féminin, un produit attirant. »

Un poste d'expérience

 

Vélizy, Metz, Lille, Rennes, en dix ans de carrière, Christine Abadie a beaucoup bougé et a exercé plusieurs fonctions dans quatre magasins, découvrant les différentes facettes de son métier, avec de nouveaux challenges à chaque fois. Aujourd'hui, elle dirige 200 salariés et règne sur 6 000 m2 qui génèrent un chiffre d'affaires d'environ 28 millions d'euros. « C'est une entreprise où la promotion interne est développée », reconnaît-elle.

Nombreux sont aussi ceux qui viennent d'autres horizons de la distribution. S'il n'y a pas de chemin tracé pour devenir directeur de grand magasin, la fonction, à laquelle les postulants n'accèdent généralement pas avant 30-35 ans, requiert d'abord de l'expérience, notamment dans d'autres postes intermédiaires.

François-Xavier Dupont, aujourd'hui directeur des magasins chaîne France et International, de l'internet et du développement, a d'abord été directeur du BHV à Garches, puis de plusieurs Fnac, dont celle de l'Étoile, avant d'être nommé directeur régional Île-de-France et d'avoir la responsabilité d'une douzaine de magasins, dont trois ouvertures. Ce joli palmarès lui a valu de décrocher la direction du mythique Printemps Haussmann : 2 500 salariés et une surface de vente de 44 000 m2 ! Selon lui, la qualité principalement requise pour exercer la fonction est d'« avoir l'esprit entrepreneurial et, surtout, toujours un pas d'avance sur la concurrence ».

Place à ceux qui ont de l'imagination et le sens de l'innovation. « Alors que le projet en cours n'est pas encore terminé, il faut déjà se demander comment faire évoluer le Printemps demain, et ce en permanence », insiste François-Xavier Dupont. Il avait pour objectif de faire du Printemps Haussmann le numéro un de la mode et de la culture, en donnant plus de place à la beauté et aux accessoires, en montant en gamme et en mode - 300 marques nouvelles entre 2004 et 2006. Des départements moins rentables comme le jouet ont été supprimés : « Nous devons faire évoluer nos surfaces de vente pour être à la pointe de la mode, et être présents là où le client nous attend. » En clair, il faut faire les bons choix. Christine Abadie dira : « Avoir du courage managerial. »

Faire rayonner l'enseigne à l'extérieur

 

Mais le directeur de grand magasin n'est pas là simplement pour piloter les travaux d'aménagement ou pour développer la rentabilité de son point de vente, il a aussi un rôle social et d'animation important. « Il m'appartient d'accompagner le développement des équipes, de contribuer à leur motivation et à leur épanouissement tout en garantissant le climat social », explique Christine Abadie.

Par ailleurs, si elle est la garante du respect de la politique de l'enseigne, elle met aussi en oeuvre la stratégie locale du magasin. À ce titre, elle est l'ambassadrice du Printemps dans la ville, auprès de ses représentants et des unions locales de commerçants. Sa mission dépasse les murs de son point de vente : « Le Printemps doit rayonner à l'extérieur. » Ce qui implique notamment de participer à des événements et d'en orchestrer : organiser un défilé de mode dans les rues de la ville, faire entrer l'art dans le magasin en présentant de nouveaux créateurs et des artisans locaux...

L'autonomie et la responsabilité du directeur de grand magasin diffèrent selon la taille du point de vente et le style de distribution. Mais, dans tous les cas, il rend compte à sa direction générale des résultats qui ont été fixés en accord avec elle. Au Printemps, les directeurs de magasin ont aussi un rôle à jouer dans les projets transversaux et se réunissent en groupes de travail pour réfléchir sur des problématiques comme l'amélioration de l'efficacité de l'encaissement.

Ce métier demande beaucoup d'énergie et d'investissement. « Je travaille tous les samedis, mais j'essaie d'aménager mes horaires en fonction des priorités et préserve deux jours de repos consécutifs par semaine », avoue Christine Abadie. Elle exerce toutefois sa fonction avec passion : « J'ai la chance de faire un métier qui me plaît. L'entreprise a beaucoup changé en dix ans, et j'ai profité de ses évolutions. » Son guide : « Beaucoup de pragmatisme et une touche d'intuition », confie-t-elle.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

369 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X