emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les métiers de l'industrie

Conseiller agricole

EN BREF
Secteur : Agriculture - Agroalimentaire
Salaire à l’embauche : Entre 1 250 et 2 250 € .
Niveau : Bac, DUT, BTS, Ingénieur.

Les missions

Le conseiller agricole aide les exploitants à améliorer la quantité et la qualité de leur production et leurs conditions de travail. À partir d'une analyse de l'exploitation et du diagnostic de ses atouts et contraintes, il adapte ses conseils techniques, économiques, juridiques, mais aussi comptables.
Après avoir présenté le projet de développement à l'agriculteur, le conseiller agricole en estime le coût, précise les objectifs à atteindre selon un planning dont il assure le suivi. Il réalise aussi des études de marché pour trouver de nouveaux débouchés aux exploitations. Se tenant régulièrement informé de l'actualité agricole technique et réglementaire, le conseiller informe les agriculteurs et les sensibilise aux problèmes environnementaux. Enfin, il établit des liens avec les pouvoirs publics et les organismes de recherche.

Le profil

Qualités :

Pédagogie, très bon sens du relationnel, connaissances précises des techniques agricoles et agronomes, de la gestion et du droit des entreprises, des techniques de ventes et des circuits de distribution. Capacités d'analyse, de synthèse et bonne maîtrise de l'outil informatique.

Accès à l'emploi :

Cette fonction est accessible aux diplômés de niveau Bac +2 à Bac +5. Le service d'utilité agricole pour la formation des agents de développement (SUAF) de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) dispense par ailleurs des formations pour permettre à l'agent de développement agricole de devenir ingénieur.

Dépendance hiérarchique :

Ils dépendent le plus souvent des directions des chambres d'agriculture, coopératives, associations d'exploitants agricoles, ou bien encore des groupements de communes.

Formations requises :

Les baccalauréats S, STL, STAE ou STPA sont recommandés. Il est possible d'accéder à ce poste avec un DUT ou un BTSA, option Analyse et Conduite des Systèmes d'Exploitation (ACSE) ou option Gestion et maîtrise de l'eau (GEMEAU). Un diplôme d'ingénieur est cependant souvent indispensable, que ce soit celui d'ingénieur agronome ou bien des techniques agricoles, délivrés entres autre par l'ISA de Lille, La Salle de Beauvais, l'ENITA ou l'ESA de Toulouse ou d'Angers.

Le salaire

Salaire :

Les débutants titulaires d'un Bac +2 gagnent, entre 1 250 et 1 750 euros bruts par mois, alors que les titulaires d'un diplôme d'ingénieur perçoivent de 1 300 à 2 250 euros bruts par mois.

Perspectives d'évolution :

Il peut se spécialiser dans un secteur agricole, mais aussi en commerce, formation ou gestion. Dans une chambre d'agriculture, il pourra avoir l'opportunité de gérer une équipe de techniciens et de conseillers agricoles.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Responsable de production

Directeur technique

Directeur de la production

Directeur industriel

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

490 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X