emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les métiers de l'industrie

L’ingénieur en électronique est un créateur d’innovation

L’ingénieur en électronique est un créateur d’innovation

Le véhicule autonome, c’est lui. Le téléphone portable, le guidage des missiles, les DVD, encore lui. L’ingénieur en électronique, présent dans toutes les industries, est à l'origine de nombreuses innovations technologiques. Il participe à leur conception jusqu’à leur mise en application.
 

 

 

Les ingénieurs en électronique sont partout. On les retrouve dans les télécommunications, les transports, l’énergie… Son rôle est de rendre possible l’innovation. « Sa journée peut commencer par une demande : un constructeur souhaite créer un véhicule sachant freiner tout seul face à un obstacle, explique Nicolas Pellen, team leader au sein de la division Electric-Electronic d’Altran. L’équipe d’ingénieurs en électronique se réunit alors pour identifier toutes les attentes du futur conducteur, les contraintes réglementaires et techniques. L’architecte système définit les différentes briques du projet, comment elles doivent s’articuler et anticipe l’intégration de cette nouvelle fonction dans le reste du système, dans le véhicule. L’ingénieur hardware s’occupe de l’électronique, l’ingénieur software du logiciel. La solution est modélisée, développée, puis validée sur les aspects tant fonctionnels que sécuritaires. Elle est enfin intégrée au véhicule pour une dernière phase de validation avant d’être produite. »

 

 

Ses compétences : goût pour l’expérimentation

Le « hardeux » ou spécialiste du hardward « a de fortes connaissances en électronique analogique et numérique et le goût pour l’expérimentation, détaille Romain Doutre, manager de la division Ingénieurs de Robert Walters. Le spécialiste du software parle le C, C++ et autres classiques et a le goût pour la programmation. Enfin, l’architecte système est un généraliste. À lui de voir comment les sous-systèmes doivent communiquer entre eux. On cherche chez lui une hauteur de vue ».

 

Sa carrière : expert ou gestion de projet

Le hardeux et le softeux se tournent plus facilement vers la voie de l’expertise. Ils se spécialisent dans un domaine : l’électronique de puissance ou le traitement de signal, par exemple. Ce parcours est de plus en plus valorisé au sein des entreprises qui tendent à manquer d’experts. Pour les ingénieurs qui en ont assez de la technique, il existe la voie de la gestion de projet. Ils dirigent alors des programmes de plus en plus importants. Ils s’orientent aussi vers le management pour récupérer la direction d’une business unit. Plus généraliste, les architectes systèmes ont ici une longueur d’avance.

 

Son salaire : 33 800 € en début de carrière

L’Apec situe le salaire médian d’un jeune ingénieur en électronique à 33 800 euros brut annuel. Et après, c’est le management qui paie le mieux. Un directeur d’exploitation doté de 8 à 15 ans d’expérience gagne plus de 100 000 euros brut par an, contre de 65 000 à 85 000 euros pour un directeur de programme et plus de 75 000 euros brut pour un expert, pointe le cabinet Robert Walters.

 

Ne manquez pas le Publi-métier : Rendre tous les avenirs possibles
Adetel Group

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Responsable de production

Directeur technique

Directeur de la production

Directeur industriel

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

653 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X